Actualités

Masse salariale du cabinet de la mairesse : 80 000 $ retournés à Longueuil

Masse salariale du cabinet de la mairesse : 80 000 $ retournés à Longueuil
Emilie Tremblay
le 13 novembre à 16:30

La mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, retournera 80 000 $ de la masse salariale de son cabinet dans les coffres de la Ville.

Une décision qu’elle explique par une trop grande masse salariale par rapport aux besoins de son cabinet, une décision prise par les membres de l’opposition, à l’automne 2018. Longueuil Citoyen avait alors demandé un ajustement à la hausse de sa masse salariale de 75 000 $, ce qui augmentait automatiquement du double la masse salariale du cabinet de la mairesse. La masse salariale de l’opposition officielle était alors passée à 315 000 $ alors que celle du cabinet de la mairesse et de l’exécutif était passée à 630 000 $.

Elle demande donc à l’opposition d’imiter son cabinet et de remettre une partie de son budget à la Ville.

Un avis de proposition a aussi été déposé mardi soir, demandant que la masse salariale octroyée à l’opposition soit diminuée de 100 000 $. Ce montant serait réparti entre les conseillers indépendants. La mairesse de Longueuil soutient que le budget de 315 0000 $ avait été accordé alors que les conseillers de Longueuil Citoyen était huit. Ils ne sont que trois depuis quelques mois.

« Il y a un déséquilibre évident par rapport à la nouvelle composition du conseil, qui fait qu’il y a plus d’indépendants que de membres de l’opposition officielle. […] Il faut que l’ensemble des élus puissent avoir un soutien adéquat pour représenter les intérêts de leurs citoyens et qu’ils soient bien outillés dans leur rôle », a affirmé Mme Parent.

Le chef de l’opposition officielle, Xavier Léger, a également révélé que son cabinet retournera à la Ville un surplus de 40 000 $.  Il a cependant accusé la mairesse d’effectuer une « tentative de diversion » par rapport à son salaire. « Depuis sept mois, conseil après conseil, le problème qui revient constamment c’est son salaire de 240 444 $, et plutôt que de réduire sa propre rémunération, elle se targue de retourner 80 000 $ de la masse salariale inutilisée des employés de son cabinet…Qu’est-ce qu’elle n’a pas compris?» a questionné Xavier Léger.

La mairesse s’est défendue en disant qu’il s’agissait de deux dossiers séparés et a assuré qu’à la réception du rapport de l’École nationale d’administration publique (ÉNAP), des changements seront considérés pour la rémunération de l’ensemble des élus. Rappelons que l’ÉNAP réalise un mandat d’analyse sur la rémunération de l’ensemble des élus longueuillois et déposera son rapport d’ici janvier 2020.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.