Actualités

Marie-Victorin: Pourquoi la lutte à la pauvreté est au cœur de la campagne ?

Marie-Victorin: Pourquoi la lutte à la pauvreté est au cœur de la campagne ?
Nos cartes interactives se trouvent plus bas ! (CartoDB)
Pascal Dugas Bourdon
le 24 novembre à 13:00

La lutte à la pauvreté est au centre de la campagne électorale dans Marie-Victorin, et ce n’est pas un hasard.

Parmi les 10 circonscriptions de la Rive-Sud identifiées par TVRS, Marie-Victorin affichait, en 2011, le revenu moyen annuel avant impôt le plus faible, soit à peine 30 000 $.

À titre de comparaison, le revenu moyen des 10 circonscriptions est d’environ 42 000 $ (sans tenir compte du poids démographique), tandis que la moyenne provinciale est établie à un peu plus de 36 000 $.

Il n’est donc pas surprenant d’entendre les candidats des différents partis mettre l’accent sur la lutte à la pauvreté, bien que les moyens de la combattre varient d’un parti à l’autre.

Une autre donnée importante dans l’équation est la proportion du revenu que les locataires dépensent pour se loger.

À cet égard, Marie-Victorin est légèrement moins avantagée que la moyenne québécoise, et que la moyenne des circonscriptions rive-sudoises.

En effet, 38,1 % des ménages locataires de Marie-Victorin dépensent au moins 30 % de leur revenu pour payer le loyer, contre 36,8 % pour la moyenne québécoise. Dans les circonscriptions de la Rive-Sud, et sans égard au poids démographique, 34,2 % des locataires dépensent plus de 30 % pour se loger.

Clairement, toutefois, une plus grande proportion des citoyens de Marie-Victorin sont touchés par la précarité, car une importante part d’entre eux est locataire.

En effet, environ 66 % des habitants de Marie-Victorin sont locataires, contre environ 38 % pour le Québec.

C’est donc que, comparativement à la moyenne québécoise, les citoyens de Marie-Victorin sacrifient une plus grande portion de leur revenu pour payer le loyer, et qu’une grande partie des habitants de la circonscription sont locataires, et non propriétaires.

Reste à voir, maintenant, quelle solution les électeurs vont privilégier pour lutter contre la pauvreté, qui, sans équivoque, impacte les citoyens de la circonscription.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.