Actualités

Mal intégrée au caucus, Caroline Cossette a quitté le Parti montarvillois

Mal intégrée au caucus, Caroline Cossette a quitté le Parti montarvillois
Aimée Lemieux
le 05 novembre à 13:00

Le Parti montarvillois et la conseillère du district 3, Caroline Cossette, lèvent le voile sur son départ de la formation politique. Malgré une vision et des engagements communs, l’équipe du maire Martin Murray reconnaît ne pas l’avoir intégrée adéquatement à son caucus.

Des efforts pour «corriger la situation» ont été faits dans les derniers mois, mais en vain. Caroline Cossette, maintenant conseillère indépendante, a annoncé sa démission jeudi dernier.

«On a tenté de travailler ensemble, de favoriser une bonne intégration, mais je me suis rendu compte que la situation n’était pas tout à fait confortable malgré les solutions de rapprochement. Le parti a accepté que je quitte, et ça ne s’est pas fait dans l’acrimonie. Je leur dois beaucoup, j’ai énormément appris», a indiqué la principale intéressée, qui n’a toutefois pas voulu commenter l’ambiance qui régnait au sein du caucus.

«J’ai plus de peine que de colère», a-t-elle également souligné.

La décision a été accueillie «avec regret» par le Parti montarvillois, peut-on lire dans un communiqué émis par la formation politique. L’élue demeure «un atout pour le conseil municipal et la communauté», dit-on également.

Comme conseillère indépendante, Caroline Cossette entend profiter de sa latitude. «Être dans un parti c’est important, j’ai vécu une belle année. Je n’aurais jamais eu le courage de me lancer toute seule! Maintenant, je veux consacrer mes énergies sur des éléments qui m’intéressent plus particulièrement, comme tout ce qui concerne le milieu de vie, les associations locales, l’intégration de nouveaux résidents».

De son côté, le Parti montarvillois entend «garder le cap» sur ses engagements électoraux, et demande l’entière collaboration des élus pour faire avancer les dossiers.

Avec cette récente démission, la balance du pouvoir à Saint-Bruno demeure entre les mains du maire et de son équipe, mais l’étau se resserre. Quatre personnes siègent comme indépendantes, et cinq sont issues du Parti montarvillois.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.