Actualités

Longueuil dévoile « Léeo »

Longueuil dévoile « Léeo »
Juliette Poireau
le 27 février à 15:00

Lors du dîner annuel de la mairesse de la Ville de Longueuil, Sylvie Parent, jeudi 27 février, cette dernière a dévoilé la vision « Rive-Sud me transporte », le plus grand projet de mobilité et redéveloppement urbain du Québec.

Construction de nouvelles infrastructures modernes et plus vertes sont au menu, ainsi que le développement d’un mode de transport structurant et électrique qui devrait traverser la Rive-Sud d’est en ouest en passant à Longueuil, Brossard et La Prairie. Celui-ci se fait désormais appeler Léeo, le Lien électrique est-ouest.

L’objectif : densifier le territoire en vue d’améliorer les déplacements quotidiens des citoyens et travailleurs en laissant de plus en plus de côté l’automobile. Des commerces et des bureaux à proximité ainsi que le verdissement de la Ville sont au programme dans le but de créer une Rive-Sud dynamique avec d’importantes retombées économiques.

Le nouveau moyen de transport n’est pas tout à fait connu, la mairesse a approuvé l’idée d’un tramway, mais elle a souligné que « le bureau de projet et encore en train d’étudier le meilleur moyen de transport possible et la meilleure technologie ».

Sylvie Parent a toutefois trois attentes spécifiques pour ce projet : l’efficacité, la rapidité, et les moindres coûts.

L’emplacement de l’axe de transport est cependant bien déterminé. Il longerait le boulevard Taschereau, reliant alors des points culminants du transport collectif tels le nouveau REM, le métro Longueuil, l’incitatif Panama et le cégep Édouard-Montpetit. Ainsi, ce plan veut la fluidité du transport et la réduction de la congestion.

Projet d’envergure, certes, mais la mairesse de Longueuil souhaite sa finalité d’ici « dix, quinze ans », a-t-elle mentionné lors de son discours.

Toutefois, le bureau de projet de « Léeo », qui a était confié au Réseau de transport de Longueuil (RTL) est toujours à l’étude, et les recommandations devraient être déposées au printemps. En attendant, la mairesse de Longueuil et ses partenaires d’affaires cherchent à rallier les différentes institutions concernées par ce projet afin de se mettre au travail « le plus rapidement possible ».

D’ailleurs, Sylvie Parent s’est vantée d’une « meilleure collaboration entre les élus », autant au niveau municipal, provincial et fédéral. Elle souhaite un travail d'équipe.

Le gouvernement du Québec appuie ce projet. La ministre déléguée des Transports, Chantal Rouleau, a mentionné que « la mobilité est un besoin criant dans plusieurs territoires », ainsi, un budget gouvernemental sera débloqué pour réaliser ce projet jugé prioritaire. D’autre part, le ministère des Transports du Québec a déjà annoncé l’investissement de 60 millions de dollars au bureau de projet pour remédier à la congestion de la Rive-Sud.

Considérant les nombreuses réalisations annoncées par la Ville de Longueuil, on se demande comment toutes pourront prendre forme, notamment le centre-ville de Longueuil et le pôle de Roland-Terrien. M. Parent soutient que « tous ces projets seront traités en même temps ». En effet, tous font partie du plan de redéveloppement urbain de la Ville.

« Rive-Sud me transporte » en chiffres

Plus de 25 millions de pieds carrés de terrain serviront à l’implantation de nouvelles infrastructures résidentielles permettant l’ajout de 30 000 logements et 7 autres millions de pieds carrés sont prévus pour un plancher commercial et l’espace de bureaux engendrant près de 14 000 nouveaux emplois.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.