Actualités

L'habitation et les infrastructures publiques: domaines qui récoltent le plus de plaintes citoyennes

L'habitation et les infrastructures publiques: domaines qui récoltent le plus de plaintes citoyennes
le 14 juin à 12:00

Le Bureau du protecteur du citoyen de la Ville de Longueuil a déposé au conseil municipal, hier soir, son rapport annuel pour l’année 2016. Le bilan révèle que les Longueuillois ont principalement formulé des plaintes concernant les domaines de l’habitation et des infrastructures publiques.

Le Bureau du protecteur du citoyen, entité de dernier recours pour régler un problème administratif entre un citoyen lésé dans une situation impliquant un service municipal, a reçu 114 demandes d’intervention en 2016. Un nombre moindre qu’en 2015, mais plus élevé qu’en 2014.

 

De ces 114 demandes, 89 ont été admissibles. Les autres étaient hors du champ de compétences du Bureau.

 

Le principal motif des plaintes formulées était les longs délais de réponse ou de traitement des demandes adressées aux différents services de la Ville, indique le rapport.

 

Demandes d’intervention

 

L’année dernière, les principaux secteurs concernés par les demandes d’intervention ont été le Vieux-Longueuil et Saint-Hubert.

 

En matière d’habitation et d’infrastructures publiques, c’est-à-dire les deux domaines qui ont compilé le plus de plaintes citoyennes, les questions relatives à l’évaluation des demeures, des clôtures, des arbres et des haies, ainsi que les collectes de déchets et de recyclage ont été les plus étudiées.

 

Suivent les domaines d’affaires de nature policière ou judiciaire (23 demandes d’intervention), de réclamations pécuniaires (6), de compétences et attitude du personnel (1) et de loisirs et culture (1).

 

Dossiers particuliers

 

Le Bureau du protecteur du citoyen a étudié et émis des recommandations pour certains dossiers.

 

Ceux, notamment, du déneigement, soit les opérations de déneigement et des règlementations concernant le stationnement, du nouveau rôle d’évaluation foncière entrée en vigueur le 1er janvier 2016, des communications et informations transmises aux citoyens, du traitement des requêtes acheminées au service 311 de la Ville et de la fourniture de bacs roulants aux citoyens.

 

Principales recommandations formulées

 

Le Bureau du protecteur du citoyen a formulé des recommandations à l’endroit de quatre instances de la Ville de Longueuil, soit la Direction des travaux publics, la Direction générale adjointe, volet services à la communauté, la Direction du contentieux et de la cour municipale et la Direction des communications et des affaires publiques.

 

À la Direction des travaux publics, le Bureau recommande de fournir une explication aux citoyens avant de fermer leur requête et d’établir des délais raisonnables de prise en charge des dossiers. À cet effet, la Ville entend accorder une attention particulière aux suivis effectués.

 

La Direction générale, volet services à la communauté, doit améliorer les outils du service 311 pour répondre, dans un délai raisonnable, aux requêtes adressées. La Direction des communications et des affaires publiques devra revoir l’accessibilité des informations sur le site Internet de la Ville.

 

Finalement, il est recommandé que la Direction du contentieux et de la cour municipale informe davantage les citoyens sur la démarche suivie par la Ville lorsque la responsabilité d’un contractant est en cause dans une situation de réclamation. Le cas d'une citoyenne qui réclamait à la Ville des frais pour avoir chuté sur un trottoir glacé, alors que la responsabilité revenait au contractant, et le manque de précision sur les démarches à suivre a incité la mise en œuvre de cette recommandation.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.