Actualités

Les piétons aînés plus à risque d’être victime d’un accident grave

Les piétons aînés plus à risque d’être victime d’un accident grave
Emilie Tremblay
le 19 novembre à 16:00

Les piétons aînés sont surreprésentés dans les statistiques sur les victimes d’accident grave ou mortel sur le territoire de la Régie intermunicipale de police Roussillon.

Selon la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) les personnes âgées de 65 ans et plus représentent 52 % des décès impliquant des piétons annuellement. Elles sont également souvent plus gravement blessées que les plus jeunes. Sur le territoire de la Régie intermunicipale de police Roussillon, cela correspond environ à trois personnes par année.

Ces données s’expliquent notamment par la diminution des capacités physiques, sensorielles et cognitives qui vient avec l’âge et peut affecter les déplacements des personnes aînées à pied.

Les périodes plus froides de l’année, en automne et en hiver, sont aussi les plus dangereuses, un fait attribuable aux plus longues heures de noirceur. La pluie et la neige diminuent également la visibilité pour les automobilistes. Selon la SAAQ, pour plus du tiers (36%) des piétons décédés lors d’un accident de la route, la collision est survenue lors des mois d’automne.

Pour éviter les risques d’accident, les policiers conseillent aux piétons de traverser aux intersections, de respecter les feux de circulation, les feux de piétons et les panneaux d’arrêt, de regarder attentivement avant de traverser et de marcher sur le trottoir ou sur l’accotement en sens contraire de la circulation.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.