Actualités

Légalisation du cannabis : le Cégep Édouard-Montpetit mettra en place un plan d'action

Légalisation du cannabis : le Cégep Édouard-Montpetit mettra en place un plan d'action
Aimée Lemieux
le 22 août à 11:00

Le Cégep Édouard-Montpetit planche actuellement sur un plan d’action pour « informer et sensibiliser » ses élèves en vue de la légalisation du cannabis prévue pour le 17 octobre prochain.

 

À l’instar d’établissements d’études supérieures québécois, le Cégep Édouard-Montpetit entend mettre en place des mesures pour encadrer les jeunes qui le fréquentent.

 

« Le plan comme tel est en train de se bâtir, mais ça s’en vient », explique Geneviève Lachance, conseillère en communications.

 

Aucun détail ne peut être dévoilé pour le moment, indique Mme Lachance, puisque la Direction des affaires étudiantes et communautaires est « en train de le mettre en place ». Les détails seront communiqués ultérieurement.

 

« Je ne suis pas en mesure de préciser la nature [de ce plan], mais assurément, des mesures seront prises à l’interne » au même titre que les règlements portant sur l'alcool et le tabagisme, indique la conseillère.

 

Ce plan d’action devrait être déployé pendant l'année scolaire 2018-2019. Aucune date n'est encore arrêtée pour le moment, précise-t-elle.

 

Aucune prise de position

 

L’Association générale étudiante du Cégep Édouard-Montpetit (AGECEM) n’a pas pris position sur cet enjeu, admet Félix Lefrançois-Sabourin, l’un des employés permanents.

 

À savoir si ce plan d’action est vu d’un bon œil par les étudiants qu’il représente, M. Sabourin admet que c’est « à la direction de faire ce qu’elle veut ».

 

« La légalisation du cannabis n’est pas un enjeu qui a été soulevé par nos membres, alors l’exécutif n’a pas l’intention de travailler sur ce front », explique-t-il. « Ce n’est pas un sujet pressant pour nous ».

 

Félix Lefrançois-Sabourin indique toutefois qu’une assemblée générale est prévue le 19 septembre prochain, et qu’à cette occasion, « peut-être que des gens vont s’exprimer » sur la question. Si tel est le cas, l’AGECEM pourrait s’inviter dans le dossier, précise-t-il.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.