Actualités

Le SPAL n’est pas assez présent sur le territoire selon les citoyens

Le SPAL n’est pas assez présent sur le territoire selon les citoyens
Emilie Tremblay
le 19 juin à 13:55

Une présence des agents insuffisante sur le territoire, attitude contraire à l’établissement de contact de qualité et volonté d’une « police informative », c’est ce que révèle le rapport synthèse du dialogue public sur le Service de police de l'agglomération de Longueuil (SPAL).

Les citoyens ont été plus de 800 à participer à la démarche de participation publique, grâce au questionnaire en ligne et aux forums de discussions.

Dans l'ensemble, le bilan de l’enquête d’opinion en ligne est positif pour le SPAL : les répondants apprécient, font confiance et sont satisfaits du travail des policiers. Les participants aux forums citoyens ont été par contre plus nuancés.

Plusieurs éléments ressortent du rapport, comme une présence policière jugée insuffisante par les citoyens sur le territoire, notamment due à l’absence de poste de quartier dans leur ville. Il s’agit de l'enjeu le plus mentionné. Certaines personnes disent ne pas avoir aperçu de voiture de police dans leur quartier depuis plusieurs mois, voire plusieurs années, ce qui se traduit, selon le rapport, « par un sentiment d’incertitude par rapport à la sécurité de leur quartier ».

Le deuxième sujet le plus abordé est l’attitude et le premier contact des agents qui sont « peu impliqués » et « peu en lien avec la communauté ». Les participants du forum de discussion de Saint-Bruno-de-Montarville ont aussi fait la distinction entre les policiers locaux d’avant les fusions municipales, leur bonne connaissance du quartier et leur rapport sympathique avec les citoyens et ceux du SPAL.

Les répondants préfèreraient que les policiers soient davantage impliqués dans la prévention, la sensibilisation, et plus sur place dans les lieux plus dangereux plutôt que de contribuer à la répression et l’enrichissement des coffres des villes avec des « trappes à ticket ». À cela s’ajoutent la problématique du profilage racial et social et une demande pour de la formation en intervention auprès des personnes ayant des problèmes de santé mentale.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.