Actualités

Le service 211 maintenant accessible à Boucherville

Le service 211 maintenant accessible à Boucherville
Courtoisie: Université Laval
Aimée Lemieux
le 15 mai à 16:00

La Ville de Boucherville a annoncé mardi qu'elle joint le service 211, un outil qui permet d'orienter le public vers la bonne ressource sociocommunautaire, piloté par le Centre de Référence du Grand Montréal.

Le 211 s'adresse à tous les citoyens : aînés, jeunes, proches aidants, personnes handicapées et immigrants. Des organismes de tous les secteurs d'activités y figurent. « Une personne qui recherche des conseils pour un logement abordable ou qui a besoin d'aide alimentaire peut s'adresser au 211 », illustre Mario Régis, vice-président, développement social chez Centraide du Grand Montréal, l'une des organisations partenaires.

 

« Le service va permettre aux Bouchervillois d'obtenir rapidement les coordonnées d'un organisme en un clic ou un appel », explique à son tour Isabelle Bleau, conseillère du district 1.

 

Le service téléphonique est accessible 7 jours sur 7, de 8 h à 18 h, en plus de 200 langues. En ligne, le 211 propose une géolocalisation des ressources ainsi qu'une recherche simple par mots-clés.

 

La mise en place du 211 dans la communauté est une initiative de la commission des aînés ainsi que du Centre d'action bénévole de Boucherville (CABB).

 

Démarche progressive

 

Boucherville compte 115 organismes communautaires, mais pour l'heure, seulement 30 d'entre eux sont sur la plateforme 211.

 

« On travaille très fort pour que l'information soit mise en commun, pour qu'ultimement les citoyens de Boucherville aient toute l'information sur les organismes communautaires », indique Christine Sparrow, directrice générale du Centre d'action bénévole de Boucherville.

 

Le mandat a d'ailleurs été confié à l'une bénévole du Centre, Sylvie Demers, qui doit « confirmer l'information disponible avec celle des différents organismes de Boucherville, et qui devra ensuite transmettre l'information au 211 ».

 

Ces quelque 85 organismes communautaires bouchervillois intégreront « progressivement » le 211, assure Mme Sparrow.

 

Un projet d'envergure

 

De passage à Boucherville mardi, le directeur général de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM), Massimo Iezzoni, n'a pas manqué de souligner le travail de « longue haleine » nécessaire à l'implantation d'un tel service.

 

« C'est un dossier qu'on a piloté depuis 2014. L'idée étant, à l'époque, qu'un certain nombre de personnes militaient pour un service qui permettrait aux différentes communautés d'avoir accès à des services, en tout temps, par téléphone ou en ligne. De fil en aiguille, on en est venu à une décision l'année dernière, où les municipalités de la CMM ont décidé de financer le 211 pour l'ensemble du territoire ».

 

Aujourd'hui, toutes villes de la région métropolitaine, soit 82 municipalités, ont accès au service 211. À plus large échelle, l'outil est également disponible dans la Capitale nationale, dans la région de Chaudière-Appalaches, à Laval, dans différentes MRC ainsi que dans plusieurs grandes villes canadiennes et américaines.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.