Actualités

Le DGEQ invite la population à voter le 5 novembre prochain

Le DGEQ invite la population à voter le 5 novembre prochain
Aimée Lemieux
le 10 octobre à 15:00

Moins d’une personne sur deux exerce son droit de vote lors des élections municipales, une situation «préoccupante pour la démocratie», dit le directeur général des élections du Québec, Pierre Reid.

À la télévision, à la radio, sur internet et sur les réseaux sociaux, des images circulent depuis hier pour que les électeurs accomplissent leur droit civique le 5 novembre prochain.

 

Les images et les capsules, «percutantes et incitatives», proposent des scénarios qui jouent la carte de l’humour : des parcs mal entretenus, des patinoires à moitié glacées, des abribus sans toit.

 

«La moitié de la population qui se prévaut de son droit de vote, ce n’est pas drôle. Imaginez ce qu’il adviendrait si les municipalités faisaient, elles aussi, les choses à moitié», indique-t-il.

 

La campagne de sensibilisation du DGEQ, qui mise sur l’humour, l’est dans sa forme, mais pas dans son fond, explique Pierre Reid.

 

Des statistiques inquiétantes

 

En 2013, lors des dernières élections municipales, 47% des Québécois ont exercé leur droit de vote. En 2009, c’était 45%, un taux qui est «loin d’être suffisant», toujours selon Pierre Reid.

 

Le DGEQ rappelle «que les 1105 municipalités québécoises jouent un rôle de première importance dans notre société démocratique. De fait, les municipalités administrent annuellement plus de 15 milliards de dollars, et près de 60 % des infrastructures publiques sont sous leur responsabilité».

 

Les élus municipaux forment le palier de pouvoir le plus près de la population, dit-il également.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.