Actualités

Le Centre local d'emploi de Boucherville serait menacé

Le Centre local d'emploi de Boucherville serait menacé
Pascal
le 25 février à 23:45

Alors que le Centre local d’emploi (CLE) de Contrecœur a récemment été obligé de fermer ses portes, voilà que celui de Boucherville serait menacé.

C’est du moins ce qu’a annoncé le Regroupement des organismes communautaires autonomes jeunesse du Québec, lundi.

Une situation qui est décriée par Linda Gervais, coordonnatrice de l’organisme Riapas.

Selon elle, cette stratégie du gouvernement consiste à s’attaquer directement aux moins nantis de la société et encourage le cycle de la pauvreté.

«Le projet de loi 70 va couper les vivres aux gens qui ne feraient pas les efforts nécessaires pour trouver de l’emploi, mais  de l’autre côté, on coupe le financement des institutions sensés les aider à réintégrer le marché du travail. C’est insensé!», a expliqué Mme Gervais.

Désormais, un Contrecœurois qui voudrait trouver un CLE devra se rendre à Sorel-Tracy, soit à une trentaine de kilomètres à l’Est. Si le centre ferme ses portes à Boucherville, les citoyens de Boucherville, Saint-Amable, Varennes et Sainte-Julie devront se rendre à Longueuil. C’est d’ailleurs déjà le cas trois jours par semaine, comme le CLE de Boucherville n’est ouvert que le mardi et le jeudi.

«Il faut penser que ces gens n’ont souvent pas de voiture et doivent emprunter le transport en commun. Quand ta course prend trois heures aller-retour et coûte plus de 10 $, on peut facilement se laisser décourager.»

Privatisation

Toujours selon Mme Gervais, le gouvernement tente de détourner des services offerts par le régime public vers les organismes communautaires.

«C’est une autre façon de privatiser le réseau. Le gouvernement s’en lave les mains et laisse le travail aux organismes communautaires. Sauf que le financement nous manque et malgré tout notre bon vouloir, on ne peut pas faire de miracles», a-t-elle ajouté.

Contacté en avant-midi, le bureau du ministre du Travail, de l'Emploi et de la Solidarité sociale n’avait pas retourné nos appels au moment de publier ces lignes.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.