Actualités

Le budget 2019 de l'agglomération de Longueuil est adopté à l'unanimité

Le budget 2019 de l'agglomération de Longueuil est adopté à l'unanimité
Aimée Lemieux
le 30 novembre à 09:00

Les maires de l’agglomération de Longueuil ont adopté à l’unanimité le budget 2019, jeudi après-midi. L’exercice s’est donc fait sans acrimonie, une première depuis au moins les deux dernières années.

L’adoption de ce budget de 364,6 millions de dollars est « un moment historique », selon la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent. « Je sais qu’autour de la table, il y a une volonté qui s’exprime aujourd’hui très clairement que ça marche et qu’on puisse travailler ensemble », a-t-elle signifié, disant être « fière » de cette nouvelle dynamique.

Même si le budget « n’est pas parfait », force est de constater qu’il s’agit du meilleur scénario puisqu’il respecte la capacité de payer des contribuables, a indiqué à son tour la mairesse de Brossard, Doreen Assaad, qui affirme toutefois qu’« il reste des enjeux au niveau fiscal », notamment en matière de quotes-parts. Les discussions à cet effet se poursuivront, assure-t-elle.

Soulignons que Mme Assaad avait voté contre le budget l’année dernière.

Le maire de Saint-Bruno-de-Montarville, qui s’y est déjà farouchement opposé, a appuyé jeudi le budget 2019. « Les pressions sont élevées, considérables, alors on a réussi à garder une hausse quand même raisonnable dans les circonstances. Ça ne veut pas dire que je suis d’accord pour autant avec le calcul de l’ARTM et des quotes-parts, mais je souscris entièrement à ce budget-là parce que je pense qu’il rend compte des besoins de l’agglomération », a expliqué Martin Murray.

Les grandes lignes

L’enveloppe budgétaire augmente de 2,8% par rapport à l’année précédente, principalement parce que les dépenses liées au traitement des eaux usées et des matières recyclables hausseront elles aussi.

Les dépenses en sécurité publique, en transport en commun ainsi qu’en hygiène du milieu demeurent cependant les plus importantes.

« Pour stimuler les investissements », Développement économique de l’agglomération de Longueuil (DEL) obtiendra une somme supplémentaire, explique-t-on par ailleurs.

Saint-Lambert obtient la hausse la plus marquée de sa quote-part (+5,1%), alors que Boucherville est en fin de peloton (+1,4%). C’est toutefois Longueuil qui versera la plus grande, soit 159,3 millions de dollars.

Outre les quotes-parts, les amendes et autres pénalités génèrent les revenus les plus importants.

Finalement, 2,2 millions de dollars seront retirés des coffres pour être affectés à la dette.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.