Actualités

La Rive-Sud au sommet des villes les plus heureuses au Québec

La Rive-Sud au sommet des villes les plus heureuses au Québec
Emilie Tremblay
le 25 février à 13:50

La Rive-Sud s’est grandement démarquée dans le palmarès de la firme Léger des 10 villes les plus heureuses du Québec, alors que sept d’entre elles se situent dans la région, et que le premier rang est occupé par Varennes.

Plusieurs villes du coin suivent Varennes de près, dont Candiac, au 3e rang, Mont-Saint-Hilaire, au 4e rang, La Prairie, au 5e rang, Saint-Bruno-de-Montarville, au 6e rang, Chambly, au 7e rang, et Boucherville, au 10e rang.

La firme Léger a sondé plus d’une centaine de résidents de chaque municipalité de novembre 2018 à janvier 2019 en fonction de 25 facteurs de bonheur, dont la santé, le travail, l’amour, l’argent, la sensibilité environnementale et plusieurs autres.

Certaines villes de la Rive-Sud se sont particulièrement démarquées dans certains facteurs. La Prairie est première dans le facteur d’accomplissement, alors que 65 % des Laprairiens sondés se sentent accomplis. À Saint-Bruno-de-Montarville, qui est en troisième position, il s’agit de 60 %.

Varennes, Mont-Saint-Hilaire et Saint-Bruno-de-Montarville occupent respectivement la première, deuxième et troisième position dans le facteur d’authenticité. Plus de 96 % des citoyens de ces villes sentent donc qu’ils agissent en fonction de leurs valeurs, de leurs principes et de leurs croyances.

Saint-Lambert se retrouve en 12e position du palmarès total, mais sort premier en termes d’amitié. Les Lambertois ont donc affirmé à 37 % qu’ils avaient un réseau d’amis véritables comptant quatre amis et plus.

Quant à Varennes, elle a obtenu les meilleurs résultats en sensibilité environnementale, en civilité et en authenticité, en plus d’avoir neuf des dix plus importants facteurs au-dessus de la moyenne nationale.

Le maire de Varennes, Martin Damphousse, s’est dit très content de la position de sa ville au sein du palmarès. Il a par contre soulevé qu’il ne s’agit pas d’un degré de satisfaction de l’administration de Varennes, mais qu’il y a assurément un lien entre ce que la Ville a mis en place et le bonheur des citoyens.

Il également souligné le rôle de la taxe foncière très basse de Varennes, se situant à 0,58 $ du 100 $. « L’argent, on va la chercher ailleurs que dans les poches des citoyens, notamment avec la taxation des 117 entreprises qui sont sur notre territoire comme Costco et Amazon. On parle de 5 M$ de nouveaux revenus de taxations annuellement qui proviennent de ces compagnies.»

Pour M. Damphousse, la première position en sensibilité environnementale peut s’expliquer par l’arrivée de la bibliothèque « nette-zéro » qui sensibilise les Varennois sur l’économie d’énergie, et par l’usine de biométhanisation qui transforme les déchets organiques en biogaz.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.