Actualités

La Prairie : un carambolage monstre fait deux morts

La Prairie : un carambolage monstre fait deux morts
Images de l'hélicoptère de TVA Nouvelles
Juliette Poireau
le 20 février à 09:45

Hier, mercredi 19 février, un carambolage monstre s’est produit dans les alentours de midi sur l’autoroute 15 en direction sud à la hauteur de La Prairie.

Le dernier bilan officiel de la Sureté du Québec a annoncé le décès de deux automobilistes qui seraient restés des heures incarcérés dans leur véhicule. Un camion-citerne qui perdait du diesel devait d’abord être déplacé pour procéder au sauvetage des deux victimes, procédure qui ne s’est pas faite à temps.

Il s’agit de Charles Rivard, 54 ans, et de Pierre Boudreau, 69 ans, tous deux résidents de Saint-Jean-sur-Richelieu. Ils se trouvaient ensemble dans le même véhicule.

Une autre personne se trouve dans un état critique, et 29 autres sont blessées à différents degrés.

Ce sont près de 150 véhicules impliqués et 70 accidentés dans ce carambolage. On parle d’un accident multiple qui s’est déroulé sur plus d’un kilomètre.

Au total, une dizaine de désincarcérations ont été effectuées pour extirper des automobilistes de leur véhicule.

Un autobus scolaire de l’école secondaire La Magdeleine a également été impliqué dans l’accident. Heureusement, aucun étudiant à bord n’a été blessé.

Un code orange a été émis dans les hôpitaux proches de l’incident, notamment à Charles-Lemoyne à Longueuil, à Anna-Laberge à Châteauguay et du Haut-Richelieu à Saint-Jean-sur-Richelieu. Les équipes médicales se tenaient prêtes à recevoir de nombreux patients.

Aussi, le centre multifonctionnel Guy-Dupré de La Prairie, un établissement communautaire, a accueilli une centaine d’automobilistes

L’autoroute 15 a été fermée dans les deux sens hier après-midi. Elle a été rouverte en direction nord vers 23 heures hier soir, et en direction sud vers une heure du matin, aujourd’hui. Le dégagement de la route a donc pris une dizaine d’heures.

Les causes de l’accident restent méconnues, toutefois, des bourrasques de vents forts projetaient une importante quantité de poudrerie et la chaussée était glissante. La visibilité pouvait devenir nulle en quelques secondes. Un poste de commandement a été déployé afin de comprendre ce qu’il s’est passé.

En réponse à cet incident, le ministre des Transports, François Bonnardel, souhaite sécuriser le secteur, mais ne sait pas encore quelles mesurent pourraient être prises. Lors d’une entrevue à l'émission radiophonique Tout un matin sur ICI Première de Radio-Canada, le ministre a fait écho de « la plantation d’arbres, la construction d’un muret et de la mise en place de panneaux lumineux de mise en garde ».

Le maire de La Prairie, Donat Serres, souhaite l’installation de « brise vent ».

Toutefois, ce secteur n’est pas considéré comme « accidentogène », selon M. Bonnardel.

Plus de 60 000 automobilistes empruntent l’autoroute 15 chaque jour, et le ratio d’accident reste plutôt faible. On parle de 54 incidents routiers en cinq ans à cet endroit.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.