Actualités

La police de l’agglomération de Longueuil met sur pied une nouvelle équipe d’intervention et de soutien aux victimes d’exploitation sexuelle

La police de l’agglomération de Longueuil met sur pied une nouvelle équipe d’intervention et de soutien aux victimes d’exploitation sexuelle
Le directeur du SPAL Fady Dagher
Francois Laramée
le 23 janvier à 16:00

Grâce entre autres à une subvention de 850,000$ du gouvernement du Canada, le service de police de l’agglomération de Longueuil lance une nouvelle équipe intégrée d’intervention et de soutien aux victimes d’exploitation sexuelle sur le territoire. Le SPAL estime qu’actuellement 108 personnes seraient exploitées sexuellement ou à risque de l’être. Le corps policier a, de plus, identifié 37 sujets agissant comme proxénète présumés ou comme ayant potentiellement un rôle à jouer dans l’exploitation sexuelle.

Fait troublant l’âge moyen de l’entrée dans la prostitution est de 14,7 ans alors que l’âge moyen des victimes se situe entre 13 et 25 ans. C’est à cette clientèle que le programme s’adressera de facon plus particulière.

Le nouveau programme et la nouvelle équipe permettront de soutenir et d’accompagner les victimes d’exploitation sexuelle qui souhaitent quitter le milieu de la prostitution. Le programme permettra aux victimes aux prises dans le milieu de la prostitution de surmonter les obstacles les empêchant d’abandonner le commerce du sexe.

Cette nouvelle équipe comptera une coordonnatrice ainsi qu’un agent pivot. Des partenaires essentielles à la mise en place du programme seront également mis à contribution soit le Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie Est (CISSS), le CISSS de la Montérégie Ouest, l’organisme la CLES, qui offrira de la formation et développera un réseau d’aidantes ainsi que l’organisme le 2159 qui offrira de l’accompagnement et de l’hébergement aux victimes.

La nouvelle équipe, concrètement mise sur pied en 2018 devrait atteindre, au cours d’une période de cinq ans 375 femmes et hommes à risque âgées de plus de 17 ans dans la collectivité de Longueuil. La réussite de ce projet repose sur la disponibilité de l’équipe intégrée sur sa capacité à soutenir ces femmes adultes (principale clientèle) mais également sur la collaboration de partenaires clé du milieu.

Lors du point de presse tenu mercredi au poste de police de Longueuil, le directeur du SPAL, Fady Dagher, a indiqué que le travail de la nouvelle équipe comptait aussi un volet prévention et identification car les nouveaux moyens de communications comme par exemple les réseaux sociaux font en sorte que le recrutement et les contacts ne se font plus seulement dans les écoles ou la zone de la station de métro, par exemple, mais aussi beaucoup via Facebook, et autres réseaux de contacts


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.