Actualités

La mairesse de Longueuil fait ses demandes aux futurs élus fédéraux

La mairesse de Longueuil fait ses demandes aux futurs élus fédéraux
Emilie Tremblay
le 23 septembre à 16:20

La mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, a fait plusieurs demandes aux candidats des différents partis fédéraux, lundi après-midi, dans le cadre des Grandes rencontres de la Chambre de commerce et d’industrie de la Rive-Sud (CCIRS).

Mme Parent a souligné l’absence d’investissements de la part du gouvernement fédéral dans un « mode de transport collectif structurant » depuis 1967, alors que la population de l’agglomération de Longueuil a augmenté de 300 000 personnes. Elle a donc demandé un engagement des candidats à défendre la confirmation de la partie fédérale du financement des modes de transport structurants sur les axes de la ligne jaune et du boulevard Taschereau.

Toujours dans les enjeux touchant le transport, la mairesse a déploré la congestion sur plusieurs routes, particulièrement sur l’autoroute 30 et à l’intersection du chemin de Chambly et de la route 116. « Nous sommes déjà une des régions les plus mal en point en termes de capacité et d’état du réseau routier », a-t-elle précisé. Sylvie Parent considère que des travaux importants devraient y être effectués et a réclamé le financement du fédéral pour la reconfiguration de ces deux routes.

Outre les sommes demandées, elle a également exigé plus d’autonomie de la part du gouvernement afin de pouvoir gérer et planifier la construction de logements sociaux sur le territoire de la Ville. « Nous, ce qu’on dit, c’est qu’on est les meilleurs pour savoir où doit être notre logement social, comment on veut le répartir sur l’ensemble du territoire et être capable d’être autonome dans ce genre décision », a ajouté Mme Parent.

Le développement de l’Aéroport Montréal-Saint-Hubert-Longueuil a également été mentionné. « Notre aéroport est particulièrement bien placé pour devenir une plaque tournante pour des vols régionaux vers des destinations comme l’Abitibi, la Côte-Nord ou la Gaspésie, mais aussi une force d’attraction pour les vols commerciaux et les compagnies à bas prix », a-t-elle expliqué.

Mme Parent a cependant affirmé que l’aéroport devait se doter des infrastructures nécessaires pour « jouer son rôle moteur dans le développement économique de l’agglomération et la région ». Conséquemment, elle demande un aux candidats à contribuer de la mise en place de telles infrastructures.

Finalement, 10 M$ sur le coût total de 70 M$ pour le financement du nouveau complexe culturel de Longueuil ont été réclamés.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.