Actualités

La grève des employés de Postes Canada gagne la Rive-Sud

La grève des employés de Postes Canada gagne la Rive-Sud
Aimée Lemieux
le 30 octobre à 11:00

Une grève a été déclenchée lundi soir par le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) dans la région de Montréal, et celle-ci se poursuit mardi. Conséquemment, les opérations seront ralenties dans plusieurs villes de la Rive-Sud.

Quelque 6000 travailleurs sont concernés par ce débrayage qui se tient jusqu’à nouvel ordre. Pour les citoyens, des délais dans la livraison de colis sont la principale conséquence de ces moyens de pression.

Sur la Rive-Sud, les impacts de cette grève se feront sentir sur les bureaux postaux, dont le volume des activités sera inévitablement réduit. De telles succursales sont notamment présentes à Boucherville, Brossard, Chambly, La Prairie, Longueuil, Saint-Bruno-de-Montarville et Sainte-Julie.

Les points de service de Postes Canada dans les pharmacies demeurent ouverts.

Au Pharmaprix de Greenfield Park, une employée du comptoir postal affirme qu’il est possible de récupérer un colis.

Toutefois, le courrier qui doit être posté « reste en succursale pour le moment ». Par ailleurs, si un client a un délai serré de livraison, celle-ci conseille de « faire affaire avec une autre compagnie », l’expédition rapide de Postes Canada étant paralysée à l’heure actuelle.

Pour les employés de ces comptoirs, l'information arrive au compte-goutte, nous confirme-t-elle. La grève leur a été annoncée par courriel tôt mardi matin. Aucune indication pour la suite ne leur a été communiquée. 

Les négociations entre Postes Canada et les syndiqués, en cours depuis plus d’un an, achoppent sur la question de la charge de travail, qui serait excessive selon les travailleurs.

Les moyens de pression ont été lancés le 22 octobre dernier, et touchent plusieurs villes et provinces canadiennes.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.