Actualités

La gestion des parcs Michel-Chartrand et de la Cité confiée au Trait d'Union

La gestion des parcs Michel-Chartrand et de la Cité confiée au Trait d'Union
Aimée Lemieux
le 10 septembre à 13:00

La Ville de Longueuil confie l’entretien des parcs Michel-Chartrand et de la Cité au centre communautaire Le Trait d’Union.

 

L’entente conclue pour une somme de 814 000 $ prévoit que l’organisme assure les services de gestion et d’opération des parcs à partir du 1er novembre 2018 jusqu’au 31 octobre 2019.

 

« Nos équipes vont s’occuper de la location d’équipement, de l’accueil, de l’animation et de la gestion des espaces », précise le directeur général de l’organisme, Luc Gouin.

 

Cet important contrat force Le Trait d’Union à recruter massivement de nouveaux employés, puisque ses activités seront bonifiées pour la prochaine année. « On est justement en période d’embauche intense », commente M. Gouin, précisant que des chefs de parcs et des préposés à l’accueil sont notamment recherchés.

 

L’enveloppe reçue permettra à l’organisme d’assurer l’entretien des parcs, mais aussi de poursuivre sa mission, soit d’« offrir des activités accessibles et de qualité » aux citoyens, particulièrement « aux moins fortunés ».

 

Luc Gouin a révélé que l’achat de nouveau matériel et l’éventuelle construction d’un terrain synthétique multisport seront partiellement financés par cette somme.

 

La Ville de Longueuil et le centre communautaire sont partenaires de longue date : il s’agit de la troisième entente bouclée entre les deux organisations. Le Trait d’Union s’occupe notamment de l’entretien de certaines patinoires du Vieux-Longueuil, comme celle de la Fondation des Canadiens pour l’enfance, la Bleu Blanc Bouge.

 

Jusqu'au 31 octobre, les services seront rendus par SOGEP. Insatisfaite du travail effectué par la firme, la Ville n'a pas renouvelé son contrat.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.