Actualités

Julie Chapdelaine pour la CAQ dans Marie-Victorin : «pas une candidate poteau»

Julie Chapdelaine pour la CAQ dans Marie-Victorin : «pas une candidate poteau»
Pascal Dugas Bourdon
le 29 septembre à 12:55

La candidate Julie Chapdelaine se présente pour la Coalition Avenir Québec (CAQ) dans Marie-Victorin avec la ferme intention de ne pas être qu’une «candidate poteau». Si c’est d’abord les idées mises de l’avant par la CAQ et son chef François Legault qui l’ont motivée à se lancer en politique, elle tenait avant tout à représenter une circonscription près de chez elle. «Ce que j’ai demandé dès le départ, c’est de me présenter dans le secteur où j’habite. Je ne voulais pas m’en aller dans un secteur loin de chez moi […] pour aller faire le pion, le poteau quelque part», a expliqué celle qui habite à deux pas des limites du comté. Mme Chapdelaine veut promouvoir localement les idées défendues à grande échelle par la CAQ. Selon elle, «ramener de bons emplois ici, baisser les impôts pour les familles, soulager le fardeau fiscal pour la classe moyenne et contrer le décrochage scolaire» doivent faire partie des priorités pour le Québec et pour la circonscription. «Tout est possible» Celle qui termine cet automne un bac en gestion n’a pas l’intention de se laisser impressionner par l’historique péquiste de la circonscription. Elle croit d’ailleurs à ses chances de remporter l’élection. «Tout est possible. Moi je me présente d’abord en politique avec la CAQ par conviction, non pas parce que je veux un emploi à tout prix [à l’Assemblée nationale]. Je suis d’abord là pour les choses qu’on veut mettre de l’avant», a-t-elle spécifié. Quant aux enjeux locaux qu’elle aimerait défendre, Mme Chapdelaine a préféré attendre le début officiel de la campagne avant de préciser son plan.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.