Actualités

Jeu de chaise musicale au Réseau de transport : Jonathan Tabarah accède à la présidence

Jeu de chaise musicale au Réseau de transport : Jonathan Tabarah accède à la présidence
François Laramée
le 10 décembre à 10:00

Le conseiller indépendant du district du Parc-Michel-Chartrand, Jonathan Tabarah, a été choisi, la semaine dernière par ses collègues de l’agglomération de Longueuil, nouveau président du conseil d’administration du Réseau de transport de la Rive-Sud.

Jonathan Tabarah remplace ainsi celui qui a été président du C. A. du RTL au cours des deux dernières années, le maire de Saint-Lambert, Pierre Brodeur. Celui-ci, siégeant au conseil d’agglomération, a d’ailleurs voté pour son propre remplacement à la présidence, car il occupera dorénavant la vice-présidence du Réseau de transport, remplaçant du même coup le même Jonathan Tabarah.

Cela dit, ce jeu de chaise musicale n’a pas plu à tous. La mairesse de Brossard, Doreen Assaad, semble très mal digérer cette décision, car elle s’est chargée de rappeler que le siège de vice-président a traditionnellement été occupé par le maire de la seconde plus grande ville de l’agglomération, soit Brossard.

La mairesse de Brossard perd des plumes

Lors de la même séance, les élus au Conseil d’agglomération ont par ailleurs nommé Pierre Brodeur, aussi maire de Saint-Lambert, représentant de l’agglomération de Longueuil au conseil d’administration de la Communauté métropolitaine de Montréal (CMM). Il accompagnera les deux autres représentants de l’agglomération de Longueuil au conseil de la CMM, les maires Sylvie Parent (Longueuil) et Jean Martel (Boucherville).

Et pour en ajouter au malaise, Pierre Brodeur remplacera à la CMM la mairesse de Brossard, Doreen Assaad, qui occupait ce siège de membre du conseil, depuis son élection. Une seconde décision du Conseil d’agglomération qui, il va sans dire, n’a pas plu à la principale intéressée.

Il faut rappeler, ici, que la mairesse de Brossard a profité de la dernière séance du Conseil d’agglomération pour faire une sortie en règle contre le mode de gouvernance de l’agglomération de Longueuil où il n’y a pas assez de discussion et d’ouverture selon elle. Il faut établir un nouveau dialogue, cesser les chicanes, ranger les querelles politiques et jouer en équipe. Force est d’admettre que le message n’a pas été entendu…


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.