Actualités

Insalubrité au bloc opératoire de l'Hôpital Charles-Le Moyne

Insalubrité au bloc opératoire de l'Hôpital Charles-Le Moyne
Aimée Lemieux
le 13 septembre à 12:00

D’importants problèmes de salubrité ont été relevés dans le bloc opératoire de l’hôpital Charles-Le Moyne, à Longueuil. Parmi ceux-ci, des infiltrations d’eau répétitives ainsi que la présence d'insectes et même d'une souris, indique TVA Nouvelles.

Dans une lettre envoyée la semaine dernière à plusieurs médecins, obtenue par TVA Nouvelles, le docteur Karl Fournier recense une série «d’évidences flagrantes que le bloc opératoire a atteint ses limites».

 

«On a répertorié à au moins 16 reprises la présence de mouches ou autres insectes au bloc opératoire. Dans certains cas, il a même fallu interrompre l’opération et mettre une toile pour protéger le patient et les tables d’instruments», laisse savoir le document.

 

À chaque été depuis neuf ans, des fuites d’eau récurrentes forcent la fermeture de salles d’opération, et ces mêmes fuites permettraient à des insectes de s’installer, nous apprend TVA Nouvelles.

 

Le taux d’humidité serait également au-delà des normes canadiennes.

 

Des épisodes «d’humidité excessive», notés cet été, seraient au cœur des préoccupations du personnel médical. Un taux d’humidité non contrôlé augmenterait «de façon significative les risques d’infections peropératoires», précise le média.

 

Le document signé par le Dr Fournier, obtenu par TVA Nouvelles, indique même que «des trappes à souris ont déjà été installées puisqu’un de mes collègues, le docteur Thien Vu Mac, en avait photographié une, au bloc opératoire, lors d’un soir de garde».


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.