Actualités

Friperie Certex : une toute première identité

Friperie Certex : une toute première identité
Députés et employés de Certex ont célébré la nouvelle identité de la friperie.
Aimée Lemieux
le 16 mars à 13:00

La friperie de l'entreprise d'économie sociale Certex aura maintenant sa propre identité: la Fripeshop. Une première dénomination qui témoigne du souci de projeter une image moderne et distincte.

 

«Une entreprise importante, mais un secret bien gardé», a souligné Stéphane Guérard, directeur général, en marge de l’annonce du nom de la friperie Certex.

 

Un propos qui met bien en évidence les efforts qui seront mis pour faire la promotion de la Fripeshop, notamment avec un défilé de mode au DIX30 prévu en avril et une présence plus importante, dorénavant, sur les réseaux sociaux.

 

Le mot d’ordre : valoriser et intégrer

 

La mission de la Fripeshop, à la fois environnementale et sociale, est de récupérer des vêtements et accessoires condamnés aux sites d’enfouissement et de maintenir à l’emploi, par le fait même, des personnes handicapées.

 

Autrement dit, valoriser les textiles usagés et intégrer une centaine de personnes handicapées au milieu de travail.

 

«Protéger l’environnement et assurer des emplois durables, c’est une mission nécessaire et admirable», a indiqué Lorraine Guay Boivin, conseillère municipale et présidente de l’arrondissement de Saint-Hubert.

 

L’industrie de la mode : deuxième industrie la plus polluante au monde

 

Chaque année, plus de 6 000 tonnes de vêtements sont récupérées par Certex. Un nombre qui frôle, de façon hebdomadaire, 120 tonnes.

 

À ce jour, l’entreprise revalorise 90 % de ce qui est récupéré. Un 10 %, donc, retourne aux sites d’enfouissement.

 

Mais à long terme, Certex s’engage dans un objectif zéro déchet, assure le directeur général de l’entreprise, Stéphane Guérard.

 

«C’est un engagement environnemental nécessaire», a affirmé Sherry Romanado, députée fédérale de Longueuil – Charles-LeMoyne.

 

Fondé en 1992, Certex est le plus grand centre de valorisation textile au Québec.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.