Actualités

Fête du Canada à Longueuil : Robert Myles utilise son propre microphone

Fête du Canada à Longueuil : Robert Myles utilise son propre microphone
Pascal
le 04 juillet à 00:00

Le conseiller de l’opposition Robert Myles a finalement dû utiliser son propre microphone pour faire entendre sa voix lors des festivités de la fête du Canada, tenues vendredi à Greenfield Park. C’est le «plan B» qu’il a trouvé après que la Ville de Longueuil ait annoncé, il y a un peu plus d’une semaine, qu’aucune prise de parole n’était prévue pour les conseillers de l’opposition, en raison du protocole de la Ville. Le protocole prévoit que seule la mairesse, ou son représentant, peut prendre la parole lors d’événements organisés par la Ville. M. Myles avait pourtant l’habitude de monter sur scène chaque année lors de ces festivités. «Si j’étais capable de monter sur scène et prendre la parole, tant mieux, mais je n’avais pas le droit de parole, donc on a dû passer au plan B», a expliqué M. Myles en entrevue à TVRS. «Mon but, c’est d’être présent dans l’arrondissement. C’est une tradition, ici, à Greenfield Park depuis des années [que le conseiller local prenne la parole]», a-t-il ajouté. M. Myles croit que ce sont surtout des raisons politiques, plutôt qu’idéologiques, qui ont poussé la Ville à ne pas prévoir un temps de parole pour les conseillers de l’opposition. «La mairesse, c’est la mairesse. Elle fait beaucoup de politique. Mais nous aussi, on peut en faire, de la politique», a-t-il rétorqué. Il a par ailleurs salué le courage des vétérans de guerre canadiens qui ont «protégé les valeurs canadiennes, telles que la liberté d’expression.» «Personne ne peut retirer ce droit aux citoyens de Greenfield Park», a-t-il ajouté. La mairesse absente Même si la Ville avait confirmé à TVRS que la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, devait prendre la parole lors des festivités, cette dernière a plutôt brillé par son absence. «Mme St-Hilaire ne pouvait être présente et c’est donc le maire suppléant [Éric Beaulieu] qui l’a remplacée», a simplement expliqué Alexandra Bélisle, porte-parole pour le cabinet de la mairesse. Une semaine plus tôt, Julie Martineau, porte-parole pour la Ville, avait pourtant dit «espérer que les citoyens de Greenfield Park et de la Ville de Longueuil seront heureux d’avoir la mairesse cette année à la fête du Canada.» M. Myles croit que Mme St-Hilaire a commencé à sentir la soupe chaude et la grogne des résidents de Greenfield Park, pour finalement décider de ne pas se présenter. «Comme c’est curieux!, a ironisé le conseiller de l’opposition. «Il y a plusieurs citoyens qui n’étaient pas contents [avec la décision de Longueuil]. C’est possible que la mairesse n’était pas tout à fait la bienvenue ici à Greenfield Park», a-t-il conclu. M. Myles a conclu son allocution à son propre microphone en assurant qu’il allait être en mesure de prendre la parole sur scène lors de la fête du Canada de 2017.  

  • Avec la collaboration d'Yves Labrosse

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.