Actualités

Fête du Canada à Greenfield Park : l’opposition à Longueuil se dit «muselée» par le cabinet de la mairesse

Fête du Canada à Greenfield Park : l’opposition à Longueuil se dit «muselée» par le cabinet de la mairesse
Pascal
le 23 juin à 00:00

Les conseillers municipaux de l’opposition à Longueuil, Robert Myles et Wade Wilson, accusent le cabinet de la mairesse de Longueuil, Caroline St-Hilaire, d’essayer de les «museler» dans le cadre de la cérémonie de la fête du Canada, tenue à Greenfield Park. Les deux conseillers ont reçu un avis de la Ville qui précise qu’ils ne pourront pas prononcer un discours lors de la fête du Canada, ce qui avait pourtant été fait lors des deux années précédentes. Dans un courriel envoyé par la Direction de la culture, du loisir et de la vie communautaire au cabinet de l’opposition, et dont TVRS a obtenu copie, on peut lire : «Après vérification auprès du Cabinet [de la mairesse de Longueuil], nous vous informons que la décision est maintenue à l’effet qu’il n’y aura pas de prise de parole par messieurs Myles et Wilson lors de la fête du Canada». Le chef de l’opposition à Longueuil, M. Myles, y voit un «manque de respect et un manque de compréhension des coutumes particulières de l'arrondissement de Greenfield Park» basé sur «une décision unilatérale infondée.» De son côté, M. Wilson accuse l’administration actuelle de «faire de la petite politique». «C’est honteux», a-t-il ajouté. La Ville réagit La Ville a finalement réagi en fin d’après-midi. Julie Martineau, directrice des communications à la Ville de Longueuil, a expliqué qu’il s’agissait d’un événement de la Ville, et que selon le protocole, seule la mairesse ou son représentant était invité à parler lors d’un tel événement. Pour justifier la prise de parole de MM. Myles et Wilson l’an dernier, Mme Martineau a expliqué que comme la mairesse n’avait pu alors participé aux festivités, cela avait permis une certaine flexibilité, pour ainsi que les conseillers de l’opposition puissent s’exprimer. «On espère que les citoyens de Longueuil vont être heureux d’avoir Mme St-Hilaire avec eux cette année», a conclu Mme Martineau. De son côté, le directeur du cabinet de l’opposition, Eric Svoboda, a indiqué en être présentement à trouver des solutions de rechange, dans le cas où la décision était maintenue. Il n’a toutefois pas voulu s’avancer sur les possibles actions que pourraient entreprendre l’opposition.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.