Actualités

Fermeture du centre de tri de Saint-Hubert : les matières acheminées à Châteauguay

Fermeture du centre de tri de Saint-Hubert : les matières acheminées à Châteauguay
Emilie Tremblay
le 26 novembre à 16:35

La collecte des matières recyclables sera maintenue dans l’agglomération de Longueuil malgré la fermeture du centre de tri situé à Saint-Hubert.

La Ville de Longueuil affirme avoir mis en place un plan d’action afin d’assurer que les collectes continuent, mais les citoyens pourraient faire face à des délais. Les matières seront acheminées vers d’autres centres de tri appartenant à la Compagnie de recyclage de papiers MD, situés à Châteauguay et à Montréal.

Le chef de l’opposition à Longueuil, Xavier Léger a demandé des explications à la Ville. « Comment se fait-il qu’on se retrouve dans cette situation, alors que l’Agglomération a avancé 4,2 M$ à l’entreprise en 2018, justement pour éviter un tel dénouement. L’entreprise a des comptes à rendre aux citoyens de Longueuil », a-t-il déclaré.

Il a également critiqué la gestion du dossier fait par la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent.  « Aucune information n’a filtré dans la population à l’effet que l’entreprise était prête à mettre la clé sous la porte du centre de tri. C’est un flagrant manque de transparence ! », a-t-il ajouté.

La MRC de Marguerite-D’Youville, qui envoyait également ses matières recyclables à Saint-Hubert, a également assuré que la collecte serait maintenue sur son territoire. Elle affirme travailler avec le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques, RECYC-QUÉBEC et le transporteur Enviro Connexion afin d’assurer la pérennité de ce service.

Rappelons que la Compagnie de recyclage de papiers MD a fermé son centre de tri situé à Saint-Hubert mardi matin. L’entreprise était locataire du bâtiment, mais y possédait tous les équipements. Selon la MRC de Marguerite-D’Youville, la fermeture concernerait des enjeux « liés à une entente entre deux entreprises privées ».

La fermeture entraîne la mise à pied de dizaines d’employés. L’un d’entre eux a affirmé à TVRS qu’il s’agissait d’une surprise pour les travailleurs du centre qui l’ont tous appris aujourd’hui. « On ne l’a pas du tout vu venir, c’est vraiment une claque dans la face », a-t-il déploré.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.