Actualités

Enjeu autour de la construction d'un centre sportif au parc Rabastalière

Enjeu autour de la construction d'un centre sportif au parc Rabastalière
Aimée Lemieux
le 03 août à 12:00

61 % des Montarvillois accueillent favorablement la construction d’un futur complexe sportif au parc Rabastalière, à Saint-Bruno-de-Montarville, révèle un rapport de l’Institut du Nouveau Monde (INM) commandé par la Ville. Un constat qui suscite toutefois de vives réactions.

Les résultats d’une consultation publique menée ce printemps par Saint-Bruno démontrent qu’« une majorité de participants est en faveur avec la localisation proposée au parc Rabastalière » parce qu’elle « permettrait de disposer d’un complexe facilement accessible à pied et à vélo et qu’elle participerait à revitaliser le centre-ville », peut-on lire dans le rapport de l’INM, dévoilé le 19 juillet.

 

Une centaine de personnes ont participé aux séances de consultation et le questionnaire a été rempli par 627 répondants, est-il également expliqué. Notons que le dernier recensement de Statistique Canada, fait en 2016, indique que Saint-Bruno compte environ 27 000 habitants.

 

Des résultats critiqués

 

Pour Joël Boucher, conseiller de l’opposition, les résultats de cette consultation publique sont discutables : « l’échantillon n’est pas très représentatif, puisqu’on parle d’environ 700 participants au total », explique-t-il d’entrée de jeu.

 

L’élu déplore par ailleurs qu’« aucune alternative » n’ait été présentée aux répondants. « À l'exception du parc Rabastalière, aucune option d’emplacement n’a été soumise. C’est évident qu’un citoyen qui veut un nouveau complexe sportif sera nécessairement favorable à un projet comme celui-ci, au même titre qu’une association sportive qui est en déficit d’infrastructure », explique l’élu.

 

Il faut déplacer ce complexe, clament des élus de l’opposition et des citoyens

 

Le rapport de l’INM dévoile que les participants défavorables au projet invoquent « la disparition d’un espace vert contribuant à la vie communautaire et sportive, ainsi que la relocalisation du terrain de baseball » situé dans le parc.

 

C’est exactement en ce sens que militent Joël Boucher et ses collègues de l’opposition, les conseillères Marilou Alarie et Louise Dion, de même que 2 115 membres de la page Facebook « Les amis du parc Rabastalière », lancée le 14 juin dernier.

 

« Il faut absolument préserver cet espace vert », explique M. Boucher, notamment pour conserver le terrain de baseball, mais aussi pour assurer une lutte contre les îlots de chaleur. « Cette décision de l’administration Murray va à contre-courant de cette tendance mondiale où les villes sont à la recherche d’espaces verts », résume-t-il.

 

Rappelons finalement que la construction d’un tel complexe est évaluée à plus de 45 millions $. Le cœur du projet est une piscine intérieure, accompagnée d’espaces spécialisés pour la pratique de différents sports.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.