Actualités

École Notre-Dame: des groupes communautaires réclament le terrain pour du logement social

École Notre-Dame: des groupes communautaires réclament le terrain pour du logement social
Aimée Lemieux
le 26 avril à 14:00

Une vingtaine d'organismes communautaires réclament que la commission scolaire Marie-Victorin (CSMV) réserve le terrain de l'école Notre-Dame, située sur la rue Duvernay, à Longueuil, pour un projet de logements sociaux. À l'heure actuelle, celui-ci serait plutôt «mis en vente au plus offrant».

De «nombreuses représentations» ont été effectuées auprès de la commission scolaire depuis 2016, mais en vain, explique Marjolaine Tapin, directrice générale du Comité logement Rive-Sud.

«Lorsqu'il y a eu des échanges entre la CSMV et des groupes sociaux, on nous avait parlé d'une possibilité de vendre le terrain à la Ville, ce qui ne semble pas avoir été le cas finalement», indique Mme Tapin.

«Plutôt que de réserver le terrain à un projet collectif, la CSMV a finalement décidé de mettre le bâtiment en vente par appel d'offres», se désole-t-elle.

Le jeudi 26 avril marque «une date symbolique» pour les représentants d'organisme, puisque «les visites commencent», signale Marjolaine Tapin. L'appel d'offres se termine le 9 mai.

Les besoins sont importants

Cette vente s'inscrit «dans un contexte difficile», un facteur d'autant plus considérable pour les groupes communautaires.

«38 % des ménages locataires [17 000 familles] investissent plus de 30 % de leur revenu pour se loger. Les terrains disponibles, abordables et à proximité des services, se font rares. Sans une volonté ferme des différentes instances publiques, ce sera difficile de freiner cette problématique, qui ne fait que s'accentuer», signifie à son tour Martin Boire, directeur général de la Corporation de développement communautaire (CDC) de l'agglomération de Longueuil.

Par ailleurs, plus de 2000 personnes «sont sur la liste d'attente de l'Office municipal de l'habitation de Longueuil», qui développe et gère des logements à prix modique, ce qui confirme que «les besoins sont importants», selon Marjolaine Tapin.

Bien situé

La Coalition des organismes de l'agglomération de Longueuil pour le droit au logement (COALDL), qui regroupe cette vingtaine d'organismes communautaires, ajoute que la valeur du terrain est précieuse.

Celui-ci est situé dans un quartier «où les logements sont de moins en moins accessibles au moins bien nanti», sans compter qu'il profite de services de proximité, comme une épicerie, des parcs et des écoles.

Au moment de publier ces lignes, la commission scolaire Marie-Victorin n'avait pas rappelé TVRS.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.