Actualités

Des centaines de Québécois arrêtés pour conduite avec facultés affaiblies

Des centaines de Québécois arrêtés pour conduite avec facultés affaiblies
Juliette Poireau
le 22 janvier à 15:30

Du 28 novembre dernier au 2 janvier 2020, l’ensemble des services de police de la province en collaboration avec les contrôleurs routiers et la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) ont réalisé l’opération nationale : ALCOOL OU DROGUE AU VOLANT, C’EST CRIMINEL!

Au total, 844 conducteurs ont été arrêtés pour la capacité de conduite affaiblie par l’alcool, la drogue ou une combinaison des deux, et plus d’une centaine d’autres ont reçu un constat d’infraction pour le dépassement du taux d’alcoolémie zéro, selon le bilan de la Sûreté du Québec.

Dans l’ensemble du territoire desservi par le Service de police de l’agglomération de Longueuil, « le bilan compte 15 individus arrêtés pour conduite avec facultés affaiblies et huit arrestations pour non-respect de la tolérance zéro du taux d’alcoolémie », affirme l’agent de police Boucher.

Lors de la durée de l’opération, le SPAL a amorcé six barrages d’envergure. De pair avec les patrouilleurs, le Service de police a interpellé un total de 3000 conducteurs à travers le territoire, dont une soixantaine ont été soumis aux différents tests d’alcoolémie.

Malgré les campagnes de sensibilisation et les mesures de raccompagnement, certains automobilistes prennent encore le risque de conduire avec les facultés affaiblies.

Pour l’agent Boucher, ces multiples arrestations s’expliquent par « un manque de jugement et de préparation de la part des conducteurs ».

« On sait que le jugement est altéré par la consommation de drogue ou d’alcool, alors une personne qui n’a pas prévu de moyen de retour prend le risque de conduire sans vraiment se soucier des répercussions qui pourraient suivre », détaille l’agent de police.  


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.