Actualités

Des baisses de taxes municipales pour l’agrandissement d’immeubles à Candiac

Des baisses de taxes municipales pour l’agrandissement d’immeubles à Candiac
Emilie Tremblay
le 11 septembre à 14:10

La Ville de Candiac a adopté un nouveau règlement permettant une épargne importante sur les taxes municipales pour les propriétaires d’immeubles à vocation industrielle désirant agrandir leur propriété.

Le Règlement 5016, adopté le 27 août dernier, permet aux propriétaires d’immeubles de certains secteurs industriels d’effectuer des travaux de construction, d’agrandissement ou de rénovation augmentant la valeur de l’immeuble de plus de 2 M$, tout en obtenant un crédit de taxes de 75 % de l’augmentation de la valeur du bâtiment pour la première année. Ce crédit est de 50 % de l’augmentation de la valeur du bâtiment pour la seconde année et de 25 % pour la troisième.

Un propriétaire possédant un immeuble d’une valeur de 2 M$, par exemple, paierait normalement environ 40 000 $ de taxes municipales par année. En agrandissant son bâtiment d’une valeur de 2 M$, pour un total de 4 M$, il paierait, avec le nouveau règlement, environ 50 000 $ de taxes municipales la première année, 60 000 $ la deuxième et 70 000 $ la troisième, alors qu’il aurait normalement dû payer 80 000 $ annuellement. Cela équivaudrait, dans cet exemple, à une exemption de taxes totalisant 60 000 $ sur trois ans.

Cette mesure touche seulement des secteurs industriels précis de Candiac indiqués ci-dessous.

Capture_3.PNG

Les travaux devront faire l’objet d’un permis de construction à l’intérieur d’un délai de trois ans à partir de la date d’entrée en vigueur du règlement.

Selon la Ville, le règlement a été mis en place « dans l’intérêt des contribuables » et « vise à promouvoir le développement économique de la municipalité ».

Ce programme a une durée de trois ans, et se terminera en août 2022.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.