Actualités

Déneigement des trottoirs à Longueuil : la mairesse utilise son droit de veto

Déneigement des trottoirs à Longueuil : la mairesse utilise son droit de veto
Sylvie Parent, mairesse de Longueuil
Juliette Poireau
le 19 juin à 12:00

« J’annonce officiellement que j’utilise mon droit de veto suspensif afin que soit repris le vote sur trois contrats de déneigement approuvés par le conseil municipal de la Ville de Longueuil mardi dernier », a mentionné la mairesse de Longueuil, Sylvie Parent, sur Facebook.

Le veto suspensif de la mairesse forcera la tenue d’un nouveau vote le 7 juillet prochain.

Rappelons que neuf élus contre cinq ont voté en faveur d’un amendement pour qu’un seul trottoir résidentiel sur deux soit déneigé dès l’hiver prochain. Une décision qui faisait économiser 4,6 M$ sur trois contrats de déneigement.

Ceux qui ont choisi d’appuyer l’amendement pour le déneigement d’un trottoir sur deux sont les élus de Longueuil Citoyen, accompagnés de Robert Myles et de quatre élus indépendants, dont Steve Gagnon, Jean-François Boivin, Jacques E. Poitras et Jacques Lemire.

L’équipe de la Sylvie Parent, ainsi que la conseillère indépendante Nathalie Boisclair se sont opposées à cette façon de faire. « Je m’inquiète grandement des conséquences d’une telle décision pour les personnes à mobilité réduite, pour les personnes âgées ou pour les enfants qui doivent se rendre à pied à l’école. Cela va même à l’encontre de l’énoncé de politique en accessibilité universelle de la Ville de Longueuil adoptée en 2013 ! Si cette décision est maintenue, elle créera deux classes de citoyens : ceux qui seront du bon côté de la rue et les autres », a déclaré la mairesse de Longueuil.

De plus, cette démarche va aussi à l’encontre de l’administration municipale de même que le comité exécutif, qui recommandaient le maintien du déneigement de chacun des trottoirs lorsqu’il y en a de chaque côté de la rue. 

Ainsi, la mairesse fait appel aux citoyens en les incitant à se faire entendre sur leurs inquiétudes et mécontentements : « Les citoyens et les organismes concernés ont un peu plus de deux semaines pour communiquer avec leurs élus et les inciter à réfléchir aux conséquences d’une telle décision. »

D’ailleurs, plusieurs organismes ont déjà manifesté leur mécontentement sur le déneigement d’un seul trottoir dans une lettre ouverte.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.