Actualités

Demandes de la mairesse de Longueuil : les candidats réagissent

Demandes de la mairesse de Longueuil : les candidats réagissent
Emilie Tremblay
le 24 septembre à 13:10

Plusieurs candidats des différents partis étaient sur place, lundi après-midi, pour écouter les demandes de la mairesse Sylvie Parent adressées aux futurs députés fédéraux des circonscriptions de l’agglomération de Longueuil.

Le candidat libéral et député sortant de Montarville, Michel Picard, s’est exprimé au nom de ses cinq collègues également élus sur la Rive-Sud. Il s’est dit très enthousiaste par rapport aux demandes qu’il a qualifiées de « tout à fait raisonnables ». « Le travail que [Sylvie Parent] demande [...] est en fait une continuité de ce que nous avons déjà entamé il y a deux ou trois ans », a affirmé M. Picard.

Il a insisté sur les investissements qu’a réalisés le gouvernement libéral dans les dernières années dans la région et sur la stratégie adoptée pour les logements sociaux qui « donne déjà l’autonomie nécessaire aux municipalités ».

Pierre Nantel, candidat du Parti vert et député sortant de Longueuil–Saint-Hubert, s’est dit heureux que la mairesse de Longueuil consulte les partis puisque plusieurs dossiers dans la région sont du ressort fédéral. « J’espère que le message a passé que mon équipe et moi avons travaillé fort pour défendre des dossiers dans le passé », a-t-il déclaré. M. Nantel a notamment mentionné son rôle dans la défense du logement social, dans l’accès aux berges et dans le développement responsable de l’Aéroport Montréal Saint-Hubert Longueuil.

Les candidats du Bloc québécois dans Longueuil–Charles–LeMoyne et Longueuil–Saint-Hubert, Cathy Lepage et Denis Trudel, ont admis que plusieurs des demandes correspondaient à des éléments de la plateforme bloquiste, notamment le développement et la construction de transport collectif, une meilleure répartition du rôle des villes dans la construction du logement social et le réaménagement de l’intersection de la route 116 et du chemin de Chambly.

« Le rôle d’un député fédéral c’est d’aller chercher les enveloppes dans l’enveloppe du fonds des infrastructures pour pouvoir construire ces projets-là. Ça fait quatre ans que la libérale [Sherry Romanado] est dans notre comté [de Longueuil–Charles–LeMoyne] et rien n’a abouti », a critiqué Mme Lepage.

Patrick Clune, candidat du Parti conservateur du Canada (PCC) dans Longueuil–Saint-Hubert, s’est dit en faveur du projet de l’élargissement de l’autoroute 30 et du réaménagement de l’intersection de la route 116 et du chemin de Chambly. Il a également soutenu que le gouvernement conservateur est celui qui a fait le plus d’investissements en infrastructures dans les dernières années, citant en exemple la construction de l’autoroute 30 en 2006.

Certaines de ces demandes ont cependant des compétences partagées entre les différents paliers de gouvernement, selon M. Clune, mais il s’est dit ouvert à en discuter avec la mairesse. « Il faut savoir où la responsabilité d’un commence et l’autre se termine », a-t-il expliqué.

Finalement, le candidat du Nouveau Parti démocratique (NPD) dans Longueuil–Saint-Hubert, Éric Ferland, s’est dit en accord avec la majorité des points abordés par Mme Parent, notamment en ce qui a trait au transport en commun. « Ce n’est pas normal que ça fasse 50 ans [depuis les derniers investissements en transport collectif à Longueuil] et que depuis rien ne se soit passé depuis », a-t-il déploré. Quant aux logements sociaux, son parti met déjà de l’avant une promesse électorale pour la création de plus de 500 000 logements sociaux à travers le pays d’ici 10 ans.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.