Actualités

Crise du recyclage : Il faut rassurer les citoyens

Crise du recyclage : Il faut rassurer les citoyens
Juliette Poireau
le 29 janvier à 15:00

Pour l’instant, la gestion des matières recyclables reste telle quelle à Longueuil, malgré l’annonce de la fermeture des centres de tri du groupe TIRU.

Toutefois, le chef de l’opposition officielle de la Ville de Longueuil, Xavier Léger, demande à la mairesse Sylvie Parent de rassurer les citoyens concernant la crise du recyclage que vit actuellement le Québec.

Pour M. Léger, la Ville « doit sortir de l’état de crise et trouver des solutions concrètes ». Par exemple, il suggère une approche globale de la gestion des matières recyclées, considérant « la réduction à la source, le tri et les débouchés ».

Plusieurs propositions ont déjà été déposées par le parti, notamment la mise en place d’un bureau d’analyse de l’environnement. Le chef de l’opposition souhaite « des stratégies concrètes pour faire face à cette crise ».

Aussi, le parti demande à la mairesse « d’exclure l’enfouissement des matières et de garder les mêmes dépenses citoyennes pour le recyclage ».

Néanmoins, le cabinet de la mairesse Sylvie Parent a annoncé le projet de construction d’un futur centre de tri régional sur le modèle d’une société d’économie mixte, mais aucun n’échéancier n’est encore connu.

Depuis la fermeture du centre de tri de Saint-Hubert en novembre dernier, les matières recyclables de la Ville de Longueuil sont détournées vers les centres de tri du groupe TIRU situés à Châteauguay et Saint-Michel.

Heureusement, le gouvernement du Québec a annoncé mardi 28 janvier que le tri des matières recyclables par le groupe TIRU sera maintenu dans les villes de Montréal, Châteauguay et Saguenay jusqu’à ce que de nouvelles organisations puissent reprendre les activités.

Le chef de l’opposition s’inquiète de ce qui arrivera si aucun nouvel opérateur n’est trouvé avant la fin de l’entente. « Les citoyens ont le droit de connaître l’heure juste sur ce dossier », soutient-il.

Lors du conseil de ville du 21 janvier dernier, Xavier Léger avait déjà interpellé la mairesse pour qu’elle envisage d’autres solutions face à cette crise.

Quelques chiffres

Selon les statistiques de Recyc-Québec de l’année 2018, à la maison, on jette et on trie 926 000 tonnes de matières recyclables. 64 % sont recyclées, et 36 % sont envoyés dans des lieux d’élimination.

Au final, c’est 485 000 tonnes de matières qui seront recyclées pour fabriquer de nouveaux produits, ce qui représente seulement 52 % des matières recyclables jetées.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.