Actualités

COVID-19 RIVE-SUD : Seulement 444 nouveaux cas en sept jours

COVID-19 RIVE-SUD : Seulement 444 nouveaux cas en sept jours
Image : Direction de la santé publique de la Montérégie
Juliette Poireau
le 09 juin à 15:15

Afin de permettre aux citoyens de mieux comprendre la situation actuelle dans leur région, la Direction de la santé publique (DSP) de la Montérégie a annoncé qu’elle publierait non plus le bilan du nombre de cas depuis le début de la pandémie, mais le nombre de nouveaux cas depuis les sept derniers jours.

« On sentait bien que les gens voulaient savoir ce qu’était la situation actuelle. Lorsqu’on prend le total des cas depuis le début de la pandémie, parmi eux il y a des gens guéris, alors la nouvelle méthode donne une meilleure idée », explique la DSP de la Montérégie.

Ainsi, depuis le 31 mai, seulement 444 nouvelles personnes ont été déclarées positives sur tout le territoire. Ces cas sont considérés comme des cas actifs, mais le nombre total de cas actifs est inconnu.

En date du mardi 9 juin, 7 385 individus ont contracté la maladie depuis le début de la pandémie. On déplore également 496 décès liés à la COVID-19 en Montérégie.

L’Agglomération de Longueuil reste le secteur le plus touché avec 174 nouveaux cas depuis le 31 mai et plus de 3 000 personnes ayant attrapé le virus. La MRC de Roussillon dénombre 51 nouveaux citoyens infectés pour plus de 700 malades depuis le début de la pandémie.

La Vallée-du-Richelieu compte 25 nouveaux cas pour plus de 500 contaminations totales, et la MRC de Marguerite-D’Youville en dénombre 15 pour quelque 350 personnes infectées au total.

La Santé publique affirme qu’il y a « une diminution du rythme de progression de la COVID-19, et ce, à échelle variable en Montérégie ». Néanmoins, certains territoires présentent une situation épidémiologique plus préoccupante malgré une baisse globale, comme la MRC de Beauharnois-Salaberry.

La DSP de la Montérégie rappelle l’importance de respecter rigoureusement les mesures de santé publique dans l’ensemble du territoire, surtout en contexte de déconfinement graduel. De plus, l’idée d’une deuxième vague de contamination n’est pas écartée : « C'est possible qu'il y ait une nouvelle vague en Montérégie comme au Québec. C'est pour cela que nous suivons la situation de près et invitons les gens à respecter les mesures de distanciation sociale. »


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.