Actualités

COVID-19 RIVE-SUD : Les villes passent en « code jaune »

COVID-19 RIVE-SUD : Les villes passent en « code jaune »
Juliette Poireau
le 13 mars à 12:00

Après l’annonce, hier, du gouvernement du Québec concernant de nouvelles recommandations pour éviter la propagation du coronavirus, les villes prennent des mesures.

Québec s’est mis « en mode urgence », hier midi. Le gouvernement demande aux travailleurs du secteur public qui reviennent de voyage à l’étranger de se placer en isolement volontaire pour une période de 14 jours. D’autre part, les rassemblements de 250 personnes et plus sont désormais interdits, ce qui entraîne de nombreuses annulations d’événements et d’activités.

De plus, on vient d’apprendre que l’ensemble des établissements scolaires, des CPE aux universités seront fermés pendant deux semaines au moins.

Avec ces recommandations, les villes réhaussent leur surveillance et passent en « code jaune ».

La Ville de Longueuil ferme ses installations publiques aux citoyens jusqu’à nouvel ordre, incluant les bibliothèques, les arénas, les piscines et les centres communautaires. Toutes les activités sont interrompues, dont la totalité des spectacles du Théâtre de la Ville.

Ces recommandations touchent aussi le monde catholique. En effet, le diocèse Saint-Jean-Longueuil a annoncé l’annulation de toutes les célébrations dominicales dans leurs églises, ainsi que tous les rassemblements importants ou non essentiels en raison que la majorité des paroissiens sont âgés de plus de 65 ans. Les funérailles, les mariages et les baptêmes sont maintenus, mais le personnel pastoral reste vigilant.

Même chose pour la Ville de Brossard, qui suspend, jusqu’à nouvel ordre, l’ensemble des activités prévues à son calendrier, comprenant celles dans les piscines des écoles Lucille-Teasdale et Antoine-Brossard, ainsi qu’au Complexe Bell. La Ville clôt aussi l’accès à ses bâtiments incluant l’hôtel de ville.

La Ville de Sainte-Julie suit le pas dans la fermeture des établissements et dans l’annulation de toutes ses activités, à l’exception de la séance du conseil du mardi 17 mars à laquelle « des précautions seront prises », soutient-elle. L’hôtel de ville demeure ouvert, mais une démarcation d’une distance de deux mètres à tous les endroits nécessitant un contact avec le citoyen a été mise en place.

Les villes de Varennes et de Saint-Constant rappellent qu’elles se sont dotées d’un Plan particulier d’intervention en cas de pandémie afin d’être préparées à toute éventualité si la situation se détériorait.

Dans le même ordre d’esprit, les villes de Saint-Lambert, Saint-Bruno-de-Montarville, La Prairie, Candiac, Boucherville, Mont-Saint-Hilaire, Beloeil et d’autres ferment elles aussi l’ensemble de leurs installations et annulent toutes les activités prévues sur leur territoire pour une durée indéterminée.

À Chambly, le seul établissement encore ouvert au public est la mairie. À Carignan, les activités sont interrompues, mais les édifices municipaux restent accessibles.

Les activités suspendues comprennent les sports, les loisirs, la culture et le communautaire.

L’entrée aux bâtiments municipaux étant restreinte, et les services aux citoyens seront désormais effectués par téléphone ou Internet. De plus, une distance de deux mètres pourrait être obligatoire dans différentes institutions.

Les services essentiels sont toutefois maintenus dans l’ensemble des villes, soit les collectes de matières résiduelles, les services de police ou les services incendie. Également, les activités administratives et d’approvisionnement se poursuivent.

Les citoyens sont invités à s’informer sur l’évolution des mesures et des restrictions concernant la COVID-19 en se rendant sur le site Internet de leur ville respective. La totalité des municipalités détient une page web dédiée au coronavirus.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.