Actualités

COVID-19 RIVE-SUD : Le point sur la pandémie à Longueuil

COVID-19 RIVE-SUD : Le point sur la pandémie à Longueuil
La conférence de presse du 8 avril a eu lieu virtuellement.
Juliette Poireau
le 08 avril à 16:00

La directrice de la santé publique de la Montérégie, Dre Julie Loslier, la mairesse de la Ville de Longueuil, Sylvie Parent, et le directeur du Service de police de l’agglomération de Longueuil (SPAL), Fady Dagher, se sont réunis aujourd’hui, mercredi 8 avril, pour faire le point sur la pandémie de COVID-19 dans le secteur.

Les dernières données de la Santé publique de la Montérégie démontrent que l’agglomération de Longueuil est le territoire le plus touché par la COVID-19 en enregistrant près du tiers du nombre de cas. De plus, en date du 8 avril, 14 h 30, 210 personnes sont infectées par le coronavirus dans la ville de Longueuil.

Les données concernant les autres villes de l’agglomération devraient être divulguées dans les prochains jours, selon la Dre Julie Loslier. Elle a aussi rappelé que le Québec est maintenant dans une situation de « transmission communautaire soutenue », c’est-à-dire d’une personne à l’autre dans la collectivité. Ainsi, les mesures de prévention seront bonifiées pour rejoindre davantage les communautés vulnérables.

Dorénavant, les mesures d’interventions seront renforcées pour faire respecter les recommandations gouvernementales, notamment la distanciation sociale de deux mètres entre les individus, l’interdiction des rassemblements, la fermeture des commerces non essentiels, les déplacements jugés non nécessaires et l’interdiction de sortie des personnes de 70 ans et plus.

En effet, le directeur du SPAL, Fady Dagher, annonce avoir « serrer la vis » quant aux interventions concernant le non-respect des règles du gouvernement. Depuis le vendredi 3 avril, des constats de 1000 $ peuvent être remis aux personnes récalcitrantes. Les commerces non essentiels encore ouverts ou les personnes déjà interpellées pourraient recevoir cette amende. De plus, des contrôles plus fréquents sont à prévoir pour les usagers du métro afin de s’assurer que les déplacements effectués sont nécessaires. Idem pour les autobus.

Dans le cas d’une première intervention, les agents du SPAL comptent sur la collaboration des citoyens.

Les patrouilleurs sont présents partout sur le territoire, plus particulièrement dans les parcs, sur les grandes artères ou dans les zones commerciales. Jusqu’à présent, près d’une quinzaine de constats ont été donnés, tous à des individus.

Également, le transport en commun, notamment le Réseau de transport de Longueuil (RTL), prend de nouvelles mesures. Afin de respecter la distanciation sociale, ce sont maintenant 15 passagers maximum autorisés par autobus. De plus, 150 voyages supplémentaires ont été établis vers des centres de santé ou d’autres établissements de services essentiels.

Pour sa part, la Ville de Longueuil rappelle son travail quotidien concernant la sécurité civile et sa collaboration avec les parties prenantes pour coordonner les actions à prendre face à cette pandémie. La mairesse Sylvie Parent a d’ailleurs souligné certaines initiatives prises par la Ville pour protéger et soutenir ses citoyens, comme les aides financières aux organismes, le don de 10 000 masques aux CISSS, l’élaboration d’une carte interactive pour les commerces locaux, etc.

Concernant le retour progressif des activités prévu à partir du 4 mai, la mairesse a tenu à rassurer la population en mentionnant le travail en cours sur un plan de relance, dirigé par la Direction générale et les autres directions concernées. Ce plan permettrait de faire une relance au niveau des activités, et au niveau économique.

« On veut être prêt au moment où le gouvernement donnera le OK. C’est pourquoi on est en train de déterminer les gestes prioritaires à poser afin de reprendre rapidement la situation où on l’avait laissée », souligne la mairesse.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.