Actualités

COVID-19 RIVE-SUD : Des moyens pour gérer son anxiété face à la pandémie

COVID-19 RIVE-SUD : Des moyens pour gérer son anxiété face à la pandémie
Juliette Poireau
le 06 mai à 10:30

En cette Semaine de la santé mentale, le Centre intégré de santé et des services sociaux (CISSS) de la Montérégie-Centre rappelle que l’anxiété et le stress vécus à cause de la pandémie de COVID-19 sont des « réactions normales », mais que de l’aide professionnelle reste disponible.

En effet, la crise sanitaire qui sévit sur toute la planète plonge le monde dans un contexte inconnu. La pandémie elle-même et les mesures strictes qu’elle engendre rendent la population soucieuse.

Pour le CISSS de la Montérégie-Est, le fait de penser souvent à l’évolution de la situation et de s'inquiéter pour ses proches et pour soi-même sont des réactions absolument légitimes.

Néanmoins, bien que ces réactions soient justifiées, il est possible d’agir sur son inconfort psychologique. Afin de prendre soin de soi, le CISSS propose quelques solutions, comme consulter des sources d’information fiables ou limiter ses recherches sur le virus.

Également, pour s’assurer d’avoir une bonne santé mentale, il est important d’être attentif à ses sentiments, d’opter pour de saines habitudes de vie quant à l’alimentation, l’activité physique et le sommeil, et se faire plaisir. Contacter les personnes qui nous sont chères, prendre le temps de faire des choses qu’on n’avait jamais eu le temps de faire, et s'occuper de soi.

Toutefois, bien qu’il existe des moyens de calmer son anxiété ou son stress face à la situation actuelle, certaines personnes développent des réactions plus sévères.

En effet, plusieurs symptômes peuvent être liés aux problèmes d’angoisse. Autant sur le plan psychologique que physique, ces maux peuvent se manifester de diverses façons : hausse de la consommation d’alcool, de drogues ou de médicaments; insomnie; colère; inquiétude; perte d’appétit; tristesse; agressivité; fatigue; difficulté de concentration; et d’autres encore.

Ressources

Malgré les mesures de confinement, plusieurs ressources d’aide psychologique sont toujours disponibles. Les consultations se font actuellement par téléphone ou par vidéoconférence afin de respecter les recommandations gouvernementales.

Santé Montérégie a mis en place trois documents pour aider la population à protéger sa propre santé mentale, celle de la maison, et celle des jeunes.

À Longueuil, deux CLSC offrent des services psychosociaux, notamment celui de Samuel-de-Champlain : 450 445-4452, poste 2666, et celui de Saint-Hubert : 450 443-7400, poste 7318.

Des lignes téléphoniques à l’échelle provinciale sont également accessibles :

Info-Social : 8-1-1, pour consulter un professionnel en intervention psychosociale.

Centre de prévention du suicide : 1 866 277-3553

Service de référence : 2-1-1


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.