Actualités

Consommer du cannabis dans les lieux publics sera interdit à Contrecœur

Consommer du cannabis dans les lieux publics sera interdit à Contrecœur
Aimée Lemieux
le 04 octobre à 15:00

Contrecœur décide d’adopter la ligne dure sur le cannabis. À partir du 7 novembre, sa consommation sera interdite dans tous les lieux publics de la Ville.

Dans les parcs, les rues et l’ensemble des espaces municipaux, les contrevenants s’exposeront à une amende oscillant entre 50$ à 500$. La Régie intermunicipale de police Richelieu Saint-Laurent veillera à l’application des règles.

Adopté lors du dernier conseil municipal, ce règlement est une «approche préventive et responsable», selon la mairesse Maud Allaire. «Notre population est craintive, elle demande à ce que les lieux publics soient sécurisés. Nous on l’a écouté».

C’est avant tout pour des raisons de santé publique que les élus de Contrecœur ont statué en ce sens, nous explique-t-elle. «La fumée secondaire, particulièrement chez les jeunes enfants, les effets du cannabis sur la santé mentale, les allergies à la fumée» ont tous été des éléments qui ont alimenté la décision de la Ville.

TVRS indiquait la semaine dernière que la Direction de santé publique (DSP) de la Montérégie recommande aux municipalités de permettre la consommation de cannabis dans les lieux où l’usage du tabac est toléré. «Tout le conseil a pris connaissance du document émis par l’organisation, mais de notre côté, les citoyens s’attendent à être sécurisés, qu’on assure une protection, et nous on partage cette vision», a commenté la mairesse Allaire.

Zone grise

Il existe une zone grise entre la légalisation du cannabis, qui entre en vigueur le 17 octobre, et le règlement de Contrecœur, officiellement en place le 7 novembre. Si un citoyen consomme du cannabis dans un lieu public pendant cette période, aucune contravention ne lui sera remise.

Sollicitée à cet effet, Maud Allaire explique qu’elle fait «confiance au bon jugement des gens», qu’elle a «foi en l’être humain».

Le règlement

Consommer (fumer, vapoter ou ingérer), préparer, avoir à la vue, exhiber du cannabis ou des dérivés, c’est-à-dire tout produit alimentaire qui en contient, sera strictement interdit dans les lieux publics à partir du 7 novembre.

Il sera également interdit de se trouver sous l’effet de stupéfiant dans un endroit public. Ce dernier inclut la consommation à l’intérieur d’un véhicule de transport public, dans un endroit ouvert au public (magasin, espace commun tels bâtiments commerciaux), ainsi que leurs stationnements.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.