Actualités

Collision aérienne au-dessus des Promenades St-Bruno : le BST dévoile son rapport d'enquête

Collision aérienne au-dessus des Promenades St-Bruno : le BST dévoile son rapport d'enquête
Aimée Lemieux
le 05 septembre à 14:00

Les deux pilotes impliqués dans la collision aérienne survenue en mars 2017 aux Promenades St-Bruno n’ont pas respecté les restrictions d’altitude, révèle le rapport d’enquête du Bureau de la sécurité des transports du Canada (BST), rendu public mercredi.

 

Juste avant l’accident, l’un des pilotes a descendu 100 pieds sous sa restriction d’altitude fixée à 1600 pieds. Le deuxième se trouvait 400 pieds au-dessus de ses 1100 pieds permis. La collision s’est donc produite à 1500 pieds, alors que «ni l’un ni l’autre des pilotes n’a aperçu l’autre aéronef à temps pour éviter» l’accident, explique le BST.

 

À l’origine de cette collision serait vraisemblablement un problème de communication : les deux pilotes, qui effectuaient des vols d’entraînement, étaient des élèves internationaux dont la langue maternelle n’était ni l’anglais ni le français.

 

Leur anglais avait toutefois été considérée comme fonctionnel pour saisir les communications aéronautiques par radiotéléphonie.

 

Depuis cet accident, Transports Canada a émis une alerte à la sécurité de l’Aviation civile. Une attention particulière pourrait dorénavant être portée envers les vols en solo réalisés par des élèves-pilotes qui ne possèdent pas le niveau fonctionnel du test de compétences linguistiques pour l’aviation.

 

La collision est survenue le 17 mars 2017, peu après midi. L’un des pilotes rentrait à l’aéroport de Saint-Hubert, alors que l’autre quittait pour un vol d’entraînement. Les deux aéronefs sont entrés en collision au-dessus du centre d’achat.

 

Le premier avion a percuté le toit, ce qui a entraîné de graves blessures au pilote. L’autre appareil s’est écrasé au sol. Le choc a été fatal pour cet élève.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.