Actualités

Ciment Lafarge de Saint-Constant : les syndiqués acceptent la proposition de l’employeur

Ciment Lafarge de Saint-Constant : les syndiqués acceptent la proposition de l’employeur
Pascal
le 11 mai à 00:00

Les syndiqués de Ciment Lafarge ont accepté dans une proportion de 84 % le contrat que leur employeur leur proposait après plus de trois mois de grève. Selon le syndicat, il s’agit d’une victoire puisque la nouvelle convention collective prévoit un régime de retraite à prestation déterminée, et ce, même pour les employés qui seront embauchés dans le futur. « Je suis fier de la bataille que nous avons menée et des gens avec qui nous l’avons menée sur la ligne de piquetage, jour après jour, par grands froids parfois. Nous avons gagné, il ne faut pas avoir peur de le dire»,a déclaré le président syndical de la section locale de Saint-Constant, Éric Boulanger. Le contrat prévoit également des hausses salariales totalisant 13,75 % sur 5 ans. Malgré cette «victoire», Alain Croteau, directeur québécois des Métallos, a réitéré l’importance d’adopter une loi qui interdise la disparité de traitement entre les régimes de retraites des nouveaux employés et ceux plus expérimentés. «Nos membres se sont privés de salaire pendant trois mois pour empêcher une discrimination envers les jeunes travailleurs. Cela devrait être interdit par la loi, comme le suggérait d’ailleurs le Parti libéral du Québec lors de son dernier congrès », a conclu le directeur québécois des Métallos, Alain Croteau. Rappelons que les quelque 90 employés de l’usine étaient en grève depuis le 6 février dernier.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.