Actualités

Chien sans laisse : les policiers appliqueront le règlement plus strictement

Chien sans laisse : les policiers appliqueront le règlement plus strictement
Pascal
le 18 mai à 00:00

Les policiers de Richelieu–Saint-Laurent se feront moins tolérants à l’égard des propriétaires de chien qui ne tiendront pas leur animal en laisse dans les lieux publics. «Les chiffres démontrent que l’usage de la laisse est de toute première importance pour réduire les risques de blessures provoquées par les morsures de chien sans égard à la race», a indiqué Diane Frank, médecin vétérinaire spécialiste en comportement animal. Les policiers ont donc convenu d’engager des mesures plus coercitives pour les propriétaires récalcitrants. Les maîtres fautifs pourraient recevoir une amende variant de 50 $ à 300 $ dès la deuxième réprimande. «Cette réglementation existe depuis plusieurs années, pourtant, elle est peu respectée, souligne le capitaine Yanic Parent, de la Régie de police. Nos patrouilleurs porteront une attention particulière durant toute la saison estivale à son application.» Depuis 2010, la Régie a reçu 3000 plaintes concernant les chiens et 270 pour des attaques. Près du trois quarts des morsures rapportées à la régie de police auraient pu être évitées si le chien avait été en laisse, a précisé le capitaine Parent. Incertitudes autour de la muselière à Sainte-Julie De son côté, la Ville de Sainte-Julie, impliquée dans cette campagne de la régie de police, n’a toujours pas statué sur le port de la muselière obligatoire pour certaines races de chien. La Ville avait annoncé en mars dernier son intention d’adopter un tel règlement dès ce printemps, mais avait mis le pied sur le frein à peine une semaine plus tard pour mieux analyser la situation. «On en est toujours à évaluer la situation. Une décision pourrait être prise au cours des prochains mois», a indiqué cet après-midi Mélanie Brisson, porte-parole pour la Ville. Même si les ports de la laisse et de la muselière servent tous deux à la sécurité des citoyens, Mme Brisson affirme que les dossiers sont traités de manière indépendante par la Ville.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.