Actualités

Brossard présente son Plan d’action en environnement 2020-2021

Brossard présente son Plan d’action en environnement 2020-2021
Juliette Poireau
le 01 juin à 15:15

Lors de la dernière séance du conseil municipal de la Ville de Brossard du mardi 26 mai, les élus ont adopté le Plan d’action en environnement (PAE) 2020–2021. Ce document regroupe 40 actions prioritaires à réaliser d’ici la fin de l'année 2021.

Cette quarantaine de réalisations et répartie en six enjeux environnementaux issus de la Politique environnementale de la Ville de Brossard, soit la gestion environnementale, l’air et les changements climatiques, les sols et la biodiversité, les matières résiduelles, l’eau et les nuisances.

Ce plan a été élaboré avec la participation des citoyens et en collaboration avec la Commission de l’environnement et du développement durable (CEDD).

Rappelons que Brossard a reçu la certification de « Ville amie des monarques » pour son engagement à préserver cette espèce sur son territoire, en plus d’avoir obtenu la reconnaissance « ICI on recycle + » pour sa gestion des matières recyclables au sein de l’hôtel de ville et de la bibliothèque.

Plusieurs projets sont d’ailleurs en cours de réalisation en ce moment même à Brossard, notamment la bonification de l’offre de subventions environnementales pour les citoyens soucieux de la protection de la nature. D’ici 2021, Brossard aimerait bannir la vente de bouteilles d’eau dans les évènements publics et encourager plus d’activités en environnement.

Pour les sols et la biodiversité, la Ville de Brossard a déjà entrepris plusieurs actions, dont l’élaboration d’une politique d’agriculture urbaine, mais aussi implanter plus d’aménagements qui favorisent la biodiversité et la préservation des espèces, définir des stratégies d’intervention pour augmenter l’accessibilité aux cours d’eau, ou encore informer et promouvoir davantage les milieux naturels auprès de la population.

Au Bois de Brossard, la Ville poursuit actuellement la planification du centre de plein air et l’aménagement de sentiers, en plus de vouloir y acquérir plus de propriétés à des fins de conservation, et y obtenir le statut de réserve naturelle. Brossard souhaite aussi renforcer le règlement relatif à la coupe et à l’entretien des arbres et valoriser leur plantation à travers le territoire.

Quant à l’air et aux changements climatiques, la Ville veut améliorer le réseau cyclable pour encourager les déplacements à pied ou à vélo, assurer l’intégration de critères écoresponsables dans la rénovation ou construction de bâtiments municipaux, en plus d’instaurer un plan de gestion des déplacements aux employés de la ville en favorisant une mobilité durable.

De plus, Brossard collabore actuellement avec le Réseau de transport de Longueuil (RTL) pour fournir les infrastructures nécessaires aux citoyens en prévision de la mise en service du REM, dont la création de la station Rive-Sud.

Afin de réduire l’émission de GES à travers le territoire, un Plan d’adaptation aux changements climatiques devrait voir le jour d’ici 2021, en plus d’encadrer l’usage des appareils à combustible et bonifier l’offre en électrification des transports.

Concernant la gestion des matières résiduelles, l’implantation de la collecte des résidus alimentaires est en cours, et l’objectif est d’atteindre 100 % des ménages brossardois d’ici 2021, en plus de l’assurer dans tous les bâtiments municipaux. La Ville prévoit également lancer une campagne de sensibilisation pour diminuer l’utilisation du plastique à usage unique, en plus de réduire le matériel publicitaire distribué sur le territoire et de mieux favoriser la récupération du verre.

Afin de mieux gérer les eaux pluviales, la Ville souhaite aménager des zones de végétalisation dans les emplacements propices, tels les stationnements. De plus, elle cherche un moyen pour récupérer les eaux de pluie et les réutiliser dans le cadre des opérations d’entretien du territoire.

Pour les nuisances, Brossard bonifie l’information quant aux espèces envahissantes, comme des plantes et des insectes, ainsi que les pratiques à adopter pour lutter contre celles-ci. La Ville participera également à des rencontres pour réduire les impacts et nuisances générés par la démolition du pont Champlain, en plus d’évaluer différentes mesures pour contrer la pollution par le bruit par l’installation de murs végétalisés dans les secteurs les plus vulnérables.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.