Actualités

Bilan de session des libéraux en Montérégie : une «saine gestion des finances» pour «réinvestir»

Bilan de session des libéraux en Montérégie : une «saine gestion des finances» pour «réinvestir»
Pascal
le 21 juin à 00:00

Réunis à La Prairie ce matin, les députés libéraux de la Montérégie ont vanté la saine gestion des finances par leur gouvernement. Une initiative qui, selon eux, leur permet désormais de réinvestir massivement dans des secteurs clés de la société.  «Nous avons présenté, en mars dernier, un budget équilibré pour une seconde année consécutive. Cette saine gestion des finances publiques nous permet, aujourd’hui, de dégager une marge de manœuvre pour réinvestir en éducation, en santé et dans l’économie», a souligné la ministre responsable de la Montérégie, Lucie Charlebois. En matière d’éducation en Montérégie, les libéraux ont vanté de récents investissements de 50 millions $ pour la rénovation des établissements scolaires et de 2 millions $ dans des programmes qui visent la promotion de la persévérance scolaire. En ce qui a trait à l’économie, les députés ont rappelé les investissements de 380 millions $, inscrits dans différents secteurs industriels, qui auraient permis de «consolider» plus de 3200 emplois dans la région. «Plusieurs interventions ont été menées pour développer l’économie de la région. Le manufacturier innovant, les exportations et l’entrepreneuriat sont des priorités pour le gouvernement», a ajouté Mme Charlebois. «Les entrepreneurs québécois sont des gens dynamiques et créatifs, et le gouvernement est présent pour les soutenir.» Santé En santé, le ministre et député de Lapinière, Gaétan Barrette, a indiqué que, pour la première fois de son histoire, le gouvernement du Québec pourrait voir, l’an prochain, le domaine de la santé franchir le seuil symbolique de 50 % des dépenses du budget provincial. M. Barrette en a également profité pour écorcher le bilan en santé du Parti québécois lorsque ce dernier était au pouvoir. «Le Parti québécois a été un gouvernement qui dans son histoire a ramené le Québec à l’équilibre budgétaire. Mais comment? En fermant des hôpitaux, en mettant des médecins et des infirmières à la retraite, bref, ç’a été le seul gouvernement à couper réellement dans les services», a déclaré le ministre Barrette. Outres les ministres Charlebois et Barrette, les députés de Laporte, Nicole Ménard, de la Prairie, Richard Merlini, et de Vaudreuil, Marie-Claude Nichols, ont également pris part à la conférence de ce matin.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.