Actualités

Bientôt des consultations citoyennes sur l’avenir du terrain de golf de Candiac

Bientôt des consultations citoyennes sur l’avenir du terrain de golf de Candiac
Juliette Poireau
le 25 juin à 15:45

Dès cet automne, la Ville de Candiac mettra en place une démarche de participation publique concernant l’avenir du terrain de l’ancien golf de Candiac.

L’objectif est d’échanger avec la population sur les pistes d’avenir potentielles de ce site.

Les élus de la Ville de Candiac, incluant le maire, ont fait savoir qu’ils n’envisageaient pas de changement de zonage pour ce terrain, actuellement zoné secteur récréatif.

Néanmoins, les élus souhaitent connaître la vision des citoyens sur l’avenir de ce grand site en plein cœur de la ville.

« Les citoyens ont pris la balle au bond et plusieurs idées ont déjà commencé à circuler publiquement, allant du maintien du zonage actuel, à un projet de développement mixte, jusqu’à la conversion intégrale en parc, et ce parmi bien d’autres suggestions. Tout cela témoigne d’un intérêt marqué pour le futur de notre municipalité. Nous souhaitons donc poursuivre cette discussion de manière encadrée, transparente et sereine, tout en permettant l’évaluation de toutes les options possibles, en mesurant les avantages et les inconvénients liés à chacune d’entre elles », a déclaré le maire de Candiac, M. Normand Dyotte, dans une vidéo s’adressant aux citoyens.

Les détails de la démarche sont inconnus pour l’instant, bien que des assemblées citoyennes seront organisées, en plus d’utiliser les fonctionnalités d’Agora, la nouvelle plateforme numérique de la Ville.

Rappelons que le golf de Candiac a été vendu en septembre dernier au Groupe Maison Candiac. En premier lieu, le nouveau propriétaire du terrain désirait la construction d’un développement résidentiel comprenant des pistes cyclables, des sentiers pédestres et des éléments récréatifs, tout en conservant de nombreux espaces verts.

Un projet toutefois largement contester par la Ville elle-même et les citoyens qui souhaitent coûte que coûte conserver le zonage récréatif tel qu’il est.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.