Actualités

Arrêt de la campagne «On paie trop pour Longueuil»

Arrêt de la campagne «On paie trop pour Longueuil»
Aimée Lemieux
le 27 novembre à 11:00

La campagne «On paie trop pour Longueuil» est sur la glace si l'on se fie aux propos tenus par les maires à l'occasion du premier conseil d'agglomération.

À Saint-Lambert comme à Brossard, les pancartes ont été enlevées à la suite d'une décision unanime des maires et des élus.

 

Les discussions entre les maires des villes liées et la mairesse de Longueuil vont reprendre de façon imminente, mais se feront dans «un esprit de collaboration, d'écoute et de respect», assure Doreen Assaad, mairesse de Brossard.

 

«Nous allons mener un débat entre les maires en mettant de côté les frais juridiques. Saint-Lambert n'a pas les moyens de s'aventurer dans des frais aussi élevés que cela», indique le maire Pierre Brodeur.

 

La mairesse de Longueuil Sylvie Parent s'engage de son côté à «mettre en place les mesures qui s'imposent pour favoriser les échanges entre les cinq villes».

 

Le maire de Saint-Bruno-de-Montarville demeure toutefois convaincu que «d'un point de vue d'équité, d'efficacité et de transparence, il faut revoir de fond en comble l'agglomération».

 

Martin Murray entend continuer «plus que jamais» sa lutte contre la structure de l'agglomération «parce que les problèmes restent entiers».

 

Retour de la Table des maires

 

La première Table des maires depuis mai 2016 a eu lieu la semaine dernière, une rencontre qui a permis de «renouer le dialogue entre les cinq villes», selon Sylvie Parent.

 

L'ensemble des maires accueille «très favorablement» l'initiative.

 

La Table des maires avait été suspendue par Caroline St-Hilaire il y a un peu moins de deux ans, vu le manque de participation des maires dissidents de Brossard, Saint-Bruno et Saint-Lambert.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.