Actualités

Achalandage aux urgences: le CISSS de la Montérégie-Est soutient ses employés

Achalandage aux urgences: le CISSS de la Montérégie-Est soutient ses employés
Aimée Lemieux
le 13 février à 13:00

«Préoccupée» par l'achalandage important aux urgences, la direction générale du CISSS de la Montérégie-Est déploie une série de mesures pour «réduire» la pression exercée sur les équipes médicales, les employés et les gestionnaires.

Dans un communiqué à l'intention des employés du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Montérégie-Est, obtenu par TVRS, la direction générale rapporte un «recrutement massif d'employés»: depuis le 1er janvier 2018, 183 sont entrés en fonction et d'ici l'été prochain, 430 embauches ont été confirmées.

 

Une unité temporaire composée de 35 lits, qui accueille des patients qui ne «nécessitent plus de soins actifs» a également été mise en place. Comme rapporté par TVRS en janvier, 25 de ces lits ont été intégrés à la résidence Havre-Providence, à Boucherville.

 

Un système de «détournement d'ambulances» a également été établi. «Les ambulances ont un territoire bien précis, mais en fonction de la condition d'un patient, si une ville est à cheval entre deux hôpitaux, celui-ci peut être transporté dans un établissement où l'achalandage est moins important», explique Catherine Latendresse, conseillère en communication au CISSS de la Montérégie-Est.

 

Un patient dont la santé est fragile sera toutefois amené à l'urgence à proximité, signale Mme Latendresse.

 

Autre mesure phare: les employés en arrêt de travail pourront venir en aide aux équipes en manque de personnel.

 

«Cette mesure se réalisera exclusivement en respect des conditions de santé de ces employés», assure-t-on.

 

«Un employé qui a de la difficulté à déplacer des patients parce qu'il a des problèmes musculosquelettiques, par exemple, pourrait avoir une assignation temporaire et aider à la distribution des repas», rapporte Catherine Latendresse.

 

Transition rapide

 

Parmi les autres mesures mises en application, citons l'extension des heures de professionnels (ergothérapeute, physiothérapeute et inhalothérapeute) pour accroître la réalisation d'examens et d'évaluations.

 

Par ailleurs, «des discussions sont en cours» afin d'ajouter des heures aux services d'imagerie médicale et de cardiologie.

 

L'objectif commun: garantir une transition «plus courte» des usagers de l'hôpital vers la communauté.

 

Mention spéciale

 

Le communiqué se termine par un vibrant message de la présidente-directrice générale du CISSS de la Montérégie-Est, Louise Potvin, qui salue le «professionnalisme, la vigilance accrue et la collaboration» des équipes, «particulièrement en cette période difficile que nous traversons».

 

«Soyez assurés que nous déployons tous les efforts nécessaires pour vous venir en aide sur le terrain», conclut la direction générale.

Urgences encore débordées

Taux d'occupation à l'hôpital Pierre-Boucher: 163%

Taux d'occupation à l'hôpital Hôtel-Dieu de Sorel: 147%

Taux d'occupation à l'hôpital Honoré-Mercier: 200%

 


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.