Actualités

60 000 $ pour le Centre de pédiatrie sociale en communauté de Longueuil

60 000 $ pour le Centre de pédiatrie sociale en communauté de Longueuil
Photo - Gracieuseté
Juliette Poireau
le 21 janvier à 10:30

Une grande guignolée menée par la Fondation du Dr Julien pour le Centre de pédiatrie sociale en communauté de Longueuil a permis d’amasser 60 000 $.

Pour la troisième année, la Ville de Longueuil et, pour la première fois, la Ville de Saint-Bruno ont accueilli les quelque 150 bénévoles dans leurs rues. La grosse journée du 14 janvier a permis de récolter 50 000 $ pour l’organisme, et 10 000 $ se sont ajoutés jusqu’au lendemain.

Le Centre de pédiatrie sociale en communauté de Longueuil trouve ses subventions de trois façons : « un tiers par les subventions de la Fondation du Dr Julien, un tiers par les dons des gens d’affaires et d’entreprises, et le dernier tiers par les donations citoyennes », explique Claudia Beaudin, directrice générale du CPE L’Attrait Mignon.

« C’est pourquoi les levées de fonds sont importantes pour l’avenir du Centre », rappelle-t-elle.

Le montant récolté assurera la construction de nouveaux locaux permanents. Après avoir signé le contrat hier, Mme Beaudin déclare que « l’établissement abritera deux salles d’examens, trois locaux professionnels et une grande salle d’activités. Il se trouvera à Longueuil, sur la rue Toulouse ».

« Les travaux devraient débuter en mars pour une ouverture prévue en début de septembre », se réjouit-elle.

Jusqu’à présent, le Centre de pédiatrie ne possédait que des locaux temporaires, partagés par le CPE L’Attrait Mignon, leur partenaire. De plus, « le CPE donne une partie de son terrain pour l’implantation du Centre », souligne la directrice générale.

Toutefois, tous les enfants en situation de vulnérabilité ont accès aux services du Centre depuis sa création il y a trois ans.

Claudia Beaudin rappelle qu’un centre de pédiatrie sociale est « un centre qui regroupe une multitude de services autour de l’enfant. On a un pédiatre et un médecin famille qui s’occupent plus de la santé physique, ainsi que toute une équipe de professionnels qui s’occupent de l’aspect social, des services psychosociaux ».

Des aides pour les enfants, mais également pour les parents vivant dans des logements insalubres ou qui ont de la difficulté avec le service de garde, etc.

Éventuellement, le Centre aimerait déployer des services d’orthophonie. « L’idée est de développer des services qui ne sont pas déjà offerts dans le secteur, pour ne pas créer de doublon avec les organismes déjà en place », précise Mme Beaudin.

Pour le moment, le Centre de pédiatrie s’occupe d’une quarantaine de familles, malgré la présence des médecins que deux fois par semaine.

« On ne vient que de commencer, et on n’est pas déployé à 100 %. Présentement, c’est le manque d’espace qui nous restreint, mais c’est bientôt fini », s’enthousiasme la directrice générale du CPE L’Attrait Mignon.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.