Actualités

360 itinérants auront accès à un logement d'ici mars 2019

360 itinérants auront accès à un logement d'ici mars 2019
Aimée Lemieux
le 20 avril à 15:39
La Table Itinérance Rive-Sud (TIRS), composée de six organismes de la région, entend intégrer et maintenir en logement 360 personnes en situation d’itinérance d’ici mars 2019.

 

«L’idée du programme est d’aider les itinérants à trouver un logement permanent parce qu’une fois le logement trouvé, l’étape d’autant plus importante est qu’il le maintienne. Notre objectif est qu’il le garde deux ans», indique d’emblée Marco Carpinteyro, coordonnateur à la Table Itinérance Rive-Sud.

 

L’initiative s’inscrit dans le cadre du programme Stabilité résidentielle avec accompagnement (SRA), une entente Canada-Québec de lutte à l’itinérance pour la période 2015-2020.

 

Déployée en quatre volets, Stabilité résidentielle avec accompagnement implique l’accueil des personnes itinérantes, l’accès à l’information et aux références, le soutien à l’obtention d’un logement et à son maintien.

 

La Table Itinérance Rive-Sud regroupe autour de ce même objectif six organismes du milieu, soit Hébergement la casa, Le Repas du Passant, Abri de la Rive-Sud, Réseau d’habitations chez soi, L’Antre-temps et Macadam Sud.

 

«Six organismes qui ont leur style, leur philosophie, leur mission et leur réseau, mais qui travaillent ensemble dans un esprit de collaboration», a souligné Julie Tessier, coordonnatrice à l’organisme Abri de la Rive-Sud.

 

Le programme permet ainsi le partage d’outils et d’informations entre les organismes mandatés. «Un partenariat flexible et facilitant», précise la coordonnatrice.

 

Une approche collective, également, qui est centrée sur l’individu et ses particularités. «Chaque personne compose avec une réalité différente : dans la rue depuis quelques mois ou itinérance chronique, toxicomanie ou problèmes de santé mentale, par exemple, sont des éléments qui demandent un cadre d’intervention spécifique», explique Julie Tessier. En ce sens, l’équipe d’intervenants s’adapte.

 

Déjà deux ans, donc, que le programme est établi et que le «processus se raffine», explique Julie Tessier.

 

Aucune évaluation du programme Stabilité résidentielle avec accompagnement n’a encore été rendue, mais les mesures ont été mises en place et à la fin de l’année fiscale, le 31 mars prochain, les données seront divulguées, assure-t-on.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.