Actualités

2 M$ pour endiguer l'itinérance en Montérégie

2 M$ pour endiguer l'itinérance en Montérégie
Aimée Lemieux
le 07 mars à 18:00

Le gouvernement du Québec injecte près de 2 M$ en Montérégie pour qu'un certain nombre d'individus en situation d'itinérance puisse obtenir un logement ainsi qu'un accompagnement d'intervenants en santé et en services sociaux.

L'enveloppe budgétaire permettra de déployer la stabilité résidentielle avec accompagnement (SRA), une approche qui permet d'offrir une unité d'habitation aux personnes vulnérables et d'assurer leur accompagnement pour qu'ils puissent être maintenus en logement.

 

«Juste trouver un logement pour quelqu'un, ce n'est pas suffisant. Il faut leur assurer une pérennité. C'est pour cela qu'on les accompagne, pour qu'ils aient une stabilité dans leur routine à long terme», explique la ministre déléguée à la Réadaptation, à la Protection de la jeunesse, à la Santé publique et aux Saines habitudes de vie, Lucie Charlebois.

 

Une annonce bien reçue, mais...

Pour Marco Carpinteyro, coordonnateur à la Table itinérance Rive-Sud (TIRS), entité qui applique le modèle SRA, l'annonce est somme toute «bien reçue».

 

«On est content de voir que la Montérégie est reconnue comme un endroit à desservir et à prioriser. Par ailleurs, l'approche est très efficace. L'année dernière, avec la collaboration de six organismes, nous avons maintenu en logement 240 personnes», se réjouit-il.

 

Même s'il défend ardemment cette approche, M. Carpinteyro déplore le manque d'investissement pour mettre en place des mesures préventives, une autre façon de lutter contre ce fléau.

 

11 M$ au total

 

Dans le cadre de cette même aide financière, le gouvernement du Québec octroie près de 5 M$ à Montréal et à la Capitale-Nationale.

 

L'enveloppe totale de 7 M$ permettra de réserver 225 logements provenant des programmes AccèsLogis Québec et Supplément au loyer.

 

Les trois régions ont été spécifiquement ciblées par le gouvernement du Québec parce qu'elles affichent «une densité d'itinérance plus importante», explique la ministre Lucie Charlebois.

 

De 2019 à 2023, un montant de 1 M$ par année sera octroyé à d'autres régions qui présentent des besoins spécifiques.

 

Ces investissements s'ajoutent à ceux déjà distribués dans le cadre du Plan d'action interministériel en itinérance 2015-2020, rappelle le gouvernement du Québec.


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.