Actualités

150 000 $ pour la rénovation de cours d’école sur la Rive-Sud

150 000 $ pour la rénovation de cours d’école sur la Rive-Sud
Emilie Tremblay
le 17 mai à 14:00

Dans le cadre d’investissements à l’échelle nationale, le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge, a annoncé un financement de plus de 150 000 $ pour la rénovation de cours d’école sur la Rive-Sud.

L’argent est investi dans le cadre de la mesure Embellissement des cours d’école pour l’année scolaire 2018-2019 du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

Au total, quatre écoles de la Commission scolaire Marie-Victorin, deux de la Commission scolaire des Patriotes, deux de la Commission scolaire des Grandes-Seigneuries et une de la Commission scolaire Riverside ont été sélectionnées. Elles ont droit à un financement maximal de 25 000 $ chacune pour un ensemble de travaux : aménagement d’aires de jeux, d’un terrain de soccer synthétique, d’une patinoire, verdissement et plantation d’arbres ainsi que plusieurs autres.

Les travaux seront faits dès cet été et les nouveaux aménagements devraient être prêts à la rentrée scolaire 2019.

L’annonce a été faite à l’école alternative Quatre-Saisons à Saint-Hubert, qui est l’une des bénéficiaires d’une somme de 25 000 $. Selon la directrice de l’école, Christine Chabot, l’argent servira d’abord à l’aménagement d’un terrain multisport synthétique, qui sera construit dès cet été. Ensuite viendront la plantation d’arbres, un nouveau mobilier urbain et une aire de détente.

Le ministre Roberge a profité de l’annonce pour rappeler que les écoles primaires à travers la province devront désormais offrir aux élèves deux récréations d’une durée d’au moins vingt minutes chacune tous les jours, et ce, dès la rentrée 2019.

Il a affirmé que de plus grosses sommes d’argent touchant davantage d’écoles seraient investies dans les cours d’école l’année prochaine par son gouvernement et qu’il était en réflexion par rapport à la distribution des montants. Il a laissé entendre que des sommes plus importantes pourraient être distribuées aux écoles en milieu défavorisé.

Jean-François Roberge était également de passage à l’école Hubert-Perron vendredi en matinée à la suite de l’invitation de la députée de Marie-Victorin, Catherine Fournier. La députée souhaitait montrer l’état de vétusté de la cour de l'école Hubert-Perron et discuter avec le ministre du mode de financement de celles-ci.

Selon elle, le fait que les écoles doivent financer de 60 à 75 % des rénovations de leurs cours nuit à celles situées en milieu défavorisé. Jean-François Roberge a dit en avoir pris bonne note.


Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués avec *
TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.