TVRS

TVRS

Blogue

Transparence… opaque !

| Par Gilles Pétel,
| Blogue, Les billets de Gilles
| 3 commentaires

Notre classe politique, qu’elle soit municipale, provinciale ou fédérale, se gargarise avec le mot transparence pour tenter de convaincre ses auditoires du bien-fondé de ses décisions, de ses projets et de leur authenticité. «Énoncer ce simple mot les fait frémir», observent plusieurs analystes, car il les transforme en dépositaires légaux d’une vérité irréfutable. Par définition, la transparence est synonyme de pureté, d’authenticité. Tout le contraire de l’hypocrisie, du complot, du mensonge, de l’obscurité, du non-dit, du secret. Mais, force est de constater que nos politiciens ont la transparence opaque.

Les exemples ne se comptent plus

Les exemples pullulent. Prenons  les plus récents. Ainsi, la mairesse de Longueuil par exemple, rappelle régulièrement son souci de transparence dans ses déclarations. Mais qu’en est-il de cette transparence dans le dossier des Jeux d’été du Québec de 2014? On a fait une impressionnante présentation mais sur les coûts ou les sommes qu’on entend investir dans ces jeux, c’est le silence presque complet. «On a pas tous les détails, mais ça devrait être entre cinq et sept millions de dollars», nous répond l’administration St-Hilaire. Donc, pas de ventilation des coûts de ce projet, des chiffres approximatifs. C’est ça la transparence? C’est quand même l’argent des contribuables dont on parle. Qu’en est-il de la transparence dans celui de la demande de réduction du nombre de conseillers? On n’a pas de réponse sur leur statut, leur traitement, salaire, allocations de dépenses, adjoints ou pas, secrétariat, rien, niet. Elle est très opaque la transparence de Mme St-Hilaire.

Transparence et cynisme

À Québec, même scénario. On ne compte plus les accrocs à la transparence dont s’inspire Jean Charest et ses sbires. Il pousse le cynisme jusqu’à dire qu’il est à l’écoute des citoyens! On a qu’à penser à la saga de la Commission d’enquête dans la construction et le financement des partis politiques et le dernier congrès du PLQ. Au fédéral, même phénomène. Prenons le dossier du pont Champlain. Autre grosse conférence de presse du ministre Denis Lebel pour ne rien dire. «Nous sommes soucieux de la transparence de notre gouvernement dans ce dossier», a dit le ministre Lebel. Oui, j’étais là, je l’ai entendu de mes propres oreilles. Ayoye que ça fait mal! Puis, la Coalition du pont Champlain, qu’en est-il de la transparence. “Ya-t-y kekqun” qui peut me dire où sont passés, qu’est-ce qu’on a fait des 25,000 dollars de subvention qui lui ont été accordés par la Ville de Longueuil? On ne doute pas qu’ils ont été bien utilisés mais au nom de cette transparence, le citoyen à la droit de savoir.

Honte sur le gouvernement Harper

Au chapitre de la transparence, Élisabeth Fleury écrivait dans le quotidien Le Soleil de Québec, que le comportement du gouvernement Harper était honteux. Oui, dans la société d’aujourd’hui, chez nos élus, l’opacité de la transparence ne fait aucun doute. Alors, pour ne pas être percu comme des menteurs, des hypocrites, des promoteurs de l’obscurantisme, du non-dit, du secret, pourraient-ils répondre honnêtement et sans détour aux questions que le bon citoyen se pose?

Sondage TVRS

Il y a eu un nombre extraordinaire de plus de 2,230 interventions dans notre sondage la semaine dernière. On peut en déduire que la bataille entre partisans du PML et d’Action Longueuil a été très féroce. Le sondage portait sur le travail de l’opposition à Longueuil. Le résultat est demeuré très serré. Ainsi, 51% des répondants affirment que le travail de l’opposition, dirigée par Gilles Grégoire, est mauvais, tandis que 49% des participants estiment que ce travail est bon ou excellent. Merci pour votre participation. On vous invite à nous donner votre opinion chaque semaine. N’hésitez pas également à nous faire parvenir vos commentaires et suggestions.

3 commentaires

J’espère seulement qu’un jour les politiciens seront obligés d’être transparents par la force des choses.

J’aimerai un jour y croire!!!

Merci!

Commentaire par Farida Chemmakh — 21 novembre 2011 @ 20 h 19 min



Bonjour M Pétel,
Vous soulevez dans votre article Transparence…opaque! quelques inexactitudes, j’ai cru bon de vous les signifier ainsi qu’à tous vos lecteurs.

D’abord, vous parlez de manque de transparence dans le dossier des Jeux du Québec de 2014 relativement aux coûts et dépenses d’un tel projet. Or, lors du récent Conseil de ville, tenu le 15 novembre dernier, une résolution adoptée à l’unanimité, et qui se trouve depuis sur le site internet de la ville, précise tous les détails financiers rattachés à ce projet.
Ainsi, Longueuil s’engage à contribuer financièrement à l’organisation de la Finale des Jeux du Québec en remettant un montant annuel de 100 000$ au comité organisateur pour les années 2012, 2013 et 2014. Le montant de 300 000$ représente la part de la Ville de Longueuil sur un montant total de 560 000 $. Ce montant représente la part globale des quatre villes, soit près de 8% d’un budget total d’environ de 7 millions de dollars en biens et services. Pour le moment, ce budget est approximatif et sera finalisé lors du dépôt du dossier de candidature prévu le 14 décembre prochain. Voici cependant de quelle façon devrait se subdiviser le budget en terme de proportions: La grande part des revenus provient de différents partenaires : Sports Québec (20 %), partenaires privés régionaux (30 %), partenaires publics (20 %), activités de financement (10 %) et différents programmes gouvernementaux (10 %).

Rappelons que les Jeux du Québec représentent 3 700 jeunes athlètes de 11 à 17 ans provenant de 19 régions du Québec qui s’inscriront à 19 disciplines répartis sur le territoire des 4 villes. En tout, cela signifie 800 accompagnateurs et responsables de mission, 1000 officiels, 3000 bénévoles et 75 000 spectateurs qui prennent part à ces jeux. Enfin, on parle d’environ 8 millions de dollars en retombées économiques.

Vous vous questionniez également sur « le statut, le traitement, le salaire, les allocations de dépenses » et le personnel clérical qui accompagneraient les élus dans l’éventualité de la diminution du nombre de conseillers municipaux. À cet effet, le statut des conseiller municipaux demeurerait le même ; celui des conseillers d’arrondissement a été expliqué à maintes reprises lors des diverses séances de consultation publiques et par voie de communiqué. Vous pouvez trouver ces détails dans les documents disponibles en lignes au longueuil.ca. En ce qui concerne le salaire, les allocutions de dépenses et le personnel clérical, ces thèmes ont également été abordés lors des deux séances de consultation prébudgétaires, en consultation publique spéciale sur cette proposition, ainsi que lors d’une présentation lors de la dernière séance du Conseil municipal.

Enfin, dans votre article, vous demandez également « où sont passés et qu’est-ce qu’on a fait des 25,000 dollars de subvention qui ont été accordés à la Coalition Champlain en chantier par la Ville de Longueuil ». Les 25 000 $ de la Coalition Champlain en chantier ont été utilisés pour des activités de mobilisation afin de regrouper les citoyens, le milieu d’affaires et les intervenants autour d’un objectif commun : la construction d’un nouveau pont. Ce projet a été annoncé en septembre en présence de la mairesse lors d’une conférence de presse à la quelle vous participiez.

Il est malheureux que vous ayez produit votre commentaire sans un minimum de recherche et sans avoir tenté d’obtenir réponse à vos questions auprès de la Ville, ce qui a induit vos lecteurs dans l’erreur. Nous sommes assurés que vous veillerez à corriger cette situation.

Cordialement,

Commentaire par Catherine Bérubé — 23 novembre 2011 @ 17 h 01 min



Bonjour Mme Bérubé

Loin de moi l’idée de partir une bataille stérile avec l’administration St-Hilaire. Mon texte ne représente que la perception qu’ont les citoyens en général de la classe politique. D’ailleurs je fais allusion à tous les élus qu’ils soient du municipal, du provincial ou du fédéral. Tous les sondages le démontrent et, hélas, ça fait parti du cynisme vis-à-vis cette classe politique, qu’on le veuille ou non. Mais je veux aussi vous répondre parce que je crois qu’on a pas la même définion de la transparence. D’abord, vous apporter de nombreux chiffres et de nombreuses sources de financement. Je pense que vous vous trompez. Je n’ai rien à dire avec l’argent que Longueuil peut obtenir de différentes sources de financement pour les Jeux d’été de 2014. C’est tant mieux et même souhaitable. C’est pas la source qui inquiète le monde, c’est ce qu’on fait avec l’argent! Vous parler d’un budget total d’environ de 7 millions de dollars «en biens et services». Wow! N’importe quel comptable sérieux va nous dire – et j’en ai consulté – que ce n’est pas ça de la ventilation de dépenses. C’est quoi les biens et services… est-il nécessaire de rappeler que pour certains organismes, le champage, le cognac et les cigares passent dans les “biens et services”… Je reste donc sur mon appétit

Sur les 25,000 $ à la Coalition, vous dites «pour des activités de mobilisation». Re-Wow! Je connais des organisations qui paient de beaux “four some de golf” dans des clubs les plus chics ou de copieux repas dans de luxueux hôtels comme activité de mobilisation… Parlez-en à la CCIRS, y savent de quoi je parle, les gens d’affaires. Je reste donc sur mon appétit.

Sur la réduction des conseillers, le chef de l’opposition apprend le projet de l’administration St-Hilaire par les journalistes dans les studios de TVRS avant d’aller en onde. Re-re-Wow. Je reste sur mon appétit et vive votre transparence. Vous ne m’avez toujours pas convaincu… Non, sur la transparence, on n’a certainement pas la même définition et le cynisme sur la classe politique ne disparaîtra pas avec les arguments que vous m’apportez. Pour le reste, vous avez réalisé un excellent texte pour la promotion des jeux d’été du Québec 2014 et je vous félicite.

Cordialement
Gilles Petel

Commentaire par Gilles Petel — 23 novembre 2011 @ 22 h 15 min



TVRS se réserve le droit de retirer tous commentaires considérés litigieux.


Imprimé depuis la page : http://www.tvrs.ca/blogue/transparence-opaque

TVRS

© TVRS, 2013 | Reproduction interdite

Télévision Rive-Sud
7445, Chemin Chambly
St-Hubert (Québec), QC, Canada, J3Y 3S3
www.tvrs.ca